• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Comment Reprendre le Travail Après un Burn-Out : Mode d’Emploi

Comment Reprendre le Travail Après un Burn-Out : Mode d’Emploi

Il vous en fallu, du courage pour le traverser : mais aujourd’hui, votre burn out est derrière vous.

Face au nouveau défi qui s’annonce – reprendre le travail –, il va falloir vous armer de patience, de compréhension, et d’une stratégie solide.

Tout au long de ce guide, je vous accompagne pas à pas dans l’acceptation de votre burn out, dans la récupération de votre énergie, et dans la planification de votre retour au boulot de manière saine et durable.

En adoptant de nouveaux comportements, vous pouvez non seulement surmonter cette épreuve mais également en ressortir renforcé(e), prêt(e) à aborder votre vie professionnelle avec une nouvelle perspective !

Reconnaître et accepter son burnout

🕵️ Reconnaître et accepter son burnout est une étape essentielle pour quiconque fait face à cette épreuve.

C’est le début du chemin qui mène à la récupération ; un parcours qui exige courage et honnêteté envers soi-même.

Avant de plonger dans les détails, on va essayer comprendre ce que signifie réellement le burnout, ses causes, et comment il se distingue d’autres formes de stress ou de fatigue.

Comprendre ce qu’est le burnout

Le burnout (ou burn-out, avec un tiret, voire burn out en deux mots) est défini par l’Organisation mondiale de la Santé comme un syndrome résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès.

Il se caractérise par trois dimensions : l’épuisement émotionnel, la dépersonnalisation, et la diminution de l’accomplissement personnel.

Les symptômes incluent la fatigue extrême, une perte de motivation, des sentiments de désillusion, et une performance au travail diminuée.

Les causes courantes du burnout comprennent la surcharge de travail, le manque de contrôle sur le travail, l’absence de récompenses et le manque de soutien communautaire.

Contrairement au stress simple, le burnout érode l’engagement de l’individu – il se sent moins capable et moins intéressé par son travail.

La fatigue chronique, quant à elle, désigne un état de fatigue persistant qui ne s’améliore pas avec le repos et qui n’est pas exclusivement lié au stress professionnel.

L’importance de l’acceptation du burnout

Vous vous reconnaissez dans cette définition ?

Voyez le verre à moitié plein : admettre qu’on souffre de burnout est le premier pas vers la guérison !

Cette acceptation permet d’aborder le problème de manière constructive et d’initier des changements positifs dans sa vie professionnelle et personnelle.

Lorsqu’on écoute des témoignages de personnes ayant vécu un burnout, on se rend compte d’une chose : ces personnes soulignent souvent qu’accepter leur état a été un tournant qui leur a permis de chercher de l’aide et de commencer à se reconstruire.

Ignorer ou nier son burnout ne fait qu’aggraver ses effets, prolonger la souffrance et retarder la récupération.

Combien de temps s’arrêter après un burnout ?

La question à un million !

Disons-le tout de suite : il n’existe pas de réponse unique à cette question.

En effet, le temps nécessaire à la récupération varie d’une personne à l’autre.

Les recommandations médicales suggèrent une pause allant de quelques semaines à plusieurs mois, en fonction de la sévérité du burnout.

L’essentiel est d’écouter son corps et de respecter son propre rythme de récupération, sans se presser de retourner au travail.

Des facteurs tels que le niveau de stress au travail, le soutien disponible et les ressources personnelles vont bien sûr venir influencer la durée de convalescence.

Prendre le temps nécessaire pour se rétablir est fondamental pour éviter une rechute et assurer un retour au travail pérenne !

Récupérer son énergie après un burnout et adopter de nouveaux comportements

🪫 Après avoir reconnu et accepté son burnout, l’étape suivante consiste à récupérer son énergie et réorienter ses comportements vers une vie plus équilibrée et saine.

Voyez-vous comme un jardinier qui soignerait ses plantes après une longue sécheresse : vous devez veiller à leur fournir l’eau et les nutriments nécessaires pour les voir fleurir à nouveau !

Cette phase de récupération n’est pas seulement une question de temps ; elle implique également des actions concrètes et un changement de perspective sur la manière dont vous gérez votre énergie, vos routines quotidiennes et vos limites personnelles et professionnelles.

Stratégies de récupération d’énergie

La récupération de l’énergie commence par deux piliers fondamentaux : la gestion du sommeil d’une part et l’alimentation d’autre part.

Un sommeil de qualité est essentiel pour permettre au corps et à l’esprit de se régénérer – c’est le Ministère de la Santé français qui vous y encourage !

Le sommeil joue un rôle important et les conséquences d’un mauvais sommeil ont un impact sur le maintien de la vigilance à l’état de veille et de la température corporelle, la reconstitution des stocks énergétiques des cellules musculaires et nerveuses, la production d’hormones et en particulier la mélatonine, ou encore la régulation de fonctions telles que la glycémie.

L’alimentation joue également un rôle capital dans la récupération d’énergie.

Opter pour des aliments nourrissants et équilibrés contribue à stabiliser les niveaux d’énergie tout au long de la journée.

Reconstruire ses habitudes quotidiennes

Adopter des routines saines est une étape-clé pour maintenir un niveau d’énergie optimal et favoriser le bien-être général.

Ça peut inclure des pratiques de pleine conscience, l’exercice physique régulier et des moments de loisirs non liés au travail.

Des changements de comportement positifs, comme la mise en place de pauses régulières durant le travail ou la limitation de l’exposition aux écrans avant le coucher, peuvent avoir un impact significatif sur votre bien-être.

Établir des limites saines au travail et dans la vie personnelle

Je ne suis sûrement pas le premier à vous le dire, mais apprendre à dire non est essentiel pour établir des limites saines et prévenir le surmenage.

Ce que ça signifie ?

Reconnaître et communiquer vos limites, tant dans le milieu professionnel que dans la vie personnelle.

Développer des techniques pour maintenir un équilibre entre le travail et la vie personnelle va être essentiel pour éviter une rechute.

On inclut dans cette étape la délégation de tâches, la définition claire de vos heures de travail, la préservation de temps de qualité avec vos proches ou pour vous-même...

Ces stratégies ne se limitent pas à récupérer de l'énergie : elles jettent les bases d’une vie professionnelle et personnelle plus équilibrée et épanouissante !

Mettre au point un plan d’action pour se prémunir contre une rechute

💪 Après avoir travaillé sur la récupération de votre énergie et l’adoption de nouveaux comportements, vous devez vous concentrer sur la prévention d’une éventuelle rechute.

Imaginez-vous en train de retisser les fils d’une tapisserie déchirée, où chaque fil représente un aspect de votre vie que vous souhaitez équilibrer et renforcer : une fois le travail accompli, vous n’avez pas envie que votre chat passe par là et vienne tout griffer !

Un plan d’action bien défini, axé sur la reconnaissance des signaux d’alerte, l’application de techniques de gestion du stress, ainsi que la construction d’un réseau de soutien solide, peut jouer un rôle déterminant dans le maintien de votre bien-être à long terme.

Identifier les signaux d’alerte

"On ne m’y reprendra pas", vous dites-vous au sujet de votre burn out.

Pour honorer cette promesse, il est essentiel de devenir attentif aux signaux d’alerte indiquant un risque de rechute.

Ces signes peuvent inclure une augmentation du cynisme au travail, une difficulté à se concentrer, des sentiments d’épuisement même après le repos, ou encore une irritabilité accrue dans les relations personnelles et professionnelles.

Reconnaître ces premiers signes vous permet d’agir rapidement pour ajuster votre charge de travail ou vos stratégies de gestion du stress… avant que la situation ne s’aggrave.

Techniques de gestion du stress efficaces

Les techniques de gestion du stress jouent elles aussi un rôle-clé dans la prévention d’une rechute.

Des approches scientifiquement validées, telles que les thérapies cognitives-comportementales, peuvent aider à modifier les schémas de pensée négatifs et à développer des stratégies pour mieux faire face à vos problèmes.

D’autres méthodes, comme la gestion du temps, la priorisation des tâches, voire l’apprentissage de techniques de relaxation, peuvent également contribuer à réduire votre stress quotidien.

Construire un réseau de soutien

Le soutien social et professionnel est vital pour prévenir le burnout !

Ça passe par quoi ?

Par le fait de cultiver des relations solides avec des collègues, chercher le soutien d’un mentor ou d’un conseiller professionnel, ou même participer à des groupes de soutien où partager des expériences et des stratégies de gestion du stress.

Un réseau de soutien robuste offre une sorte de "bouée de sauvetage émotionnelle" : il encourage la résilience et fournit une perspective extérieure qui peut s’avérer vitale dans les moments de doute ou de difficulté.

Ensemble, ces éléments forment un plan d’action complet pour se prémunir contre les risques de rechute et maintenir un équilibre durable entre travail et vie perso.

Revenir progressivement au travail

💼 Ensemble, on a posé les bases d’une récupération solide et d’un plan d’action pour prévenir une rechute.

Il reste le plus gros morceau, la "pièce du boucher" : le retour au boulot !

Qu’on se le dise d’entrée de jeu : ce processus doit être abordé avec prudence et stratégie pour assurer une transition réussie et durable.

Ou rien se sert de courir, il faut partir à point, comme dirait l’autre.

Il s’agit ici de trouver le bon équilibre entre reprendre une activité professionnelle significative et maintenir la santé et le bien-être que vous avez travaillé si dur à récupérer.

Planification du retour au travail

Une réintégration réussie commence par une planification soignée.

Discutez avec votre médecin ou votre thérapeute pour déterminer le meilleur moment pour reprendre le travail.

Envisagez de commencer par un horaire réduit ou des tâches allégées.

Informez-vous sur les dispositifs de retour progressif au travail, si disponibles : pensez à la reprise à temps partiel pour motif thérapeutique.

En bref, établissez un plan clair avec des objectifs à court terme pour faciliter votre réadaptation au milieu professionnel.

Négocier des conditions de travail adaptées

Il est essentiel de communiquer ouvertement avec votre employeur concernant vos besoins et limites.

Un dialogue constructif peut aboutir à l’aménagement de vos conditions de travail, comme l’ajustement de vos horaires, la réduction des charges de travail, ou encore la modification de certaines responsabilités.

Alors oui : cette étape nécessite souvent un effort de négociation et un compromis pour trouver une solution qui soutienne votre bien-être tout en répondant aux besoins de l’organisation.

Pas forcément la partie la plus agréable, mais avec un nouveau burnout en jeu, votre légitimité n’est plus à prouver !

Gestion des attentes au travail

Se fixer des objectifs réalistes, c’est plus facile à dire qu’à faire… et c’est pourtant essentiel pour bien attaquer votre retour.

Vous allez ainsi pouvoir gérer à la fois vos propres attentes et celles de votre employeur ou de vos clients.

Communiquez clairement vos limites et soyez ouvert à recevoir et à donner du feedback.

Vous favoriserez ainsi une culture de compréhension et d’adaptation mutuelle au sein de votre lieu de travail.

Suivi et ajustement

Vous avez repris le boulot et tout semble aller bien ou, en tous les cas, mieux que la période ayant précédé votre départ pour burn out.

C’est une super nouvelle !

Mais ne baissez pas la garde trop vite : le suivi régulier de votre état de santé et de votre bien-être au travail est indispensable.

Restez attentif(ve) aux signaux de votre corps et de votre esprit.

N’hésitez pas à ajuster votre charge de travail ou vos stratégies de gestion du stress en conséquence.

La flexibilité et l’adaptation seront vos meilleurs alliés pour maintenir un équilibre sain et prévenir une éventuelle rechute !

Conclusion

☀️ Revenir au travail après un burnout, c’est un peu comme la remontée d’un plongeur des profondeurs marines vers la surface : chaque palier de décompression est crucial pour réajuster son corps à la pression normale et éviter les méfaits d’une remontée trop rapide.

Dans cet article, nous avons exploré les étapes-clés pour naviguer avec succès dans ce processus : reconnaître et accepter son burnout, récupérer son énergie, élaborer un plan d’action préventif et, finalement, réintégrer le milieu professionnel de manière progressive et réfléchie.

Rappelez-vous que chaque étape a son importance et contribue à bâtir des fondations solides pour un avenir professionnel épanouissant et durable.

Votre bien-être est précieux : prendre soin de vous est la priorité absolue tout au long de ce parcours !

Démarrer votre reconversion professionnelle

 🙂  Retourner au travail après un burn out, oui – mais si vous changiez carrément de travail… et de carrière ?

Depuis des années, mon métier, c’est d’accompagner les professionnel(le)s de France et d’ailleurs à trouver ce pourquoi ils sont le plus fait.

Voici comment.

Un accompagnement professionnel pour un nouveau départ à tout âge

Dans un monde où la quête de sens au travail devient primordiale, mon accompagnement se distingue en mettant l’accent sur l’intégration de votre projet professionnel à un projet de vie global. Cette approche unique révèle pas à pas toutes les facettes de votre personnalité pour en extraire le plein potentiel.

Qu’est-ce qui rend le Bilan de Compétences Ikigai différent ?

J’ai développé un bilan exclusif : le Bilan de Compétences Ikigai. Qui répond aux objectifs du bilan tout en étant inspiré du concept de l’ikigai, une philosophie japonaise qui vise à trouver sa "raison d’être". Ma méthodologie vous guide de la découverte de votre véritable voie jusqu’à sa réalisation concrète. 

Ma méthode

  • Approche Ikigai : fondée sur les enseignements des chercheurs et psychologues japonais pour vous aider à trouver l’équilibre parfait, en analysant notamment : vos intérêts profonds, vos motivations intrinsèques, compétences acquises et talents naturels, vos besoins, vos valeurs authentiques, et bien plus encore...

  • Validation scientifique : chaque outil que je mets à votre disposition a été rigoureusement sélectionné pour son efficacité prouvée, vous assurant une expérience basée sur des méthodes éprouvées

Pour qui ?

Que vous soyez en début de carrière, en plein questionnement professionnel, ou à la recherche d’un renouveau à un âge plus avancé, ce programme est conçu pour s’adapter à tous les professionnels désireux de donner un sens profond à leur parcours professionnel.

À l’issue de cet accompagnement, intégralement finançable par votre Compte personnel de formation (CPF) si vous exercez dans le marché du travail français :

  1. vous saurez ce qui vous fait vibrer et vous donne de l’énergie pour déplacer des montagnes

  2. vous serez sûr(e) de vous et de vos choix de vie, comme jamais auparavant

  3. vous mettrez le doigt sur de nouvelles opportunités pour aligner vos revenus sur vos talents et aspirations

  4. vous vous sentirez à votre place grâce à un métier qui a du sens et dans lequel vous êtes acteur(rice) de votre vie

Votre accompagnement sur-mesure

À travers ce programme, c’est un accompagnement individualisé que je vous propose.

Et au préalable, je vous délivre des informations personnalisées gratuitement et sans aucun engagement de votre part.

Tous les détails de la formation pour trouver votre voie

Accompagnement personnel et suivi inclus


Cet article en résumé :

Résumé de l’article Comment reprendre le travail après un burnout

Mes autres articles sur la reconversion professionnelle

🤓 Ma mission de psychopédagogue-formateur m’a amené à croiser de nombreux profils issus de métiers divers.

Ils m’ont inspiré plusieurs articles, dont voici quelques exemples dans lesquels vous vous retrouverez peut-être :

5/5 - (3 votes)

Article mis à jour le : 19/03/2024

Cet article vous a plu ? Moi, c'est Julien Thomas.

Psychopédagogue et chercheur spécialisé dans l'orientation. J'ai été publié chez plusieurs Editeurs scientifiques comme Routledge ou Elsevier.

Mais au delà des diplômes, ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a d'unique chez vous qui cherchez votre véritable voie pour trouver et décrocher le job qui vous correspond le plus !

C'est sur ce principe fondateur que j'ai orienté ou reconverti avec succès 800+ personnes depuis 2008.
Pour y arriver, j'offre mon sens de l'écoute, une expertise reconnue de plusieurs années et des outils scientifiques.
  • Formateur d'adultes depuis 2006.
  • Conseiller en insertion professionnelle à partir de 2008.
  • Missions de recrutement de 2009 à 2014.
  • Réalisation d’un doctorat en psychologie de 2012-2016.
  • Entrepreneur à son compte depuis 2016.

Vous avez des questions sur votre parcours professionnel ? 

Je suis là pour vous apporter des réponses.

En découvrir plus à propos de Julien Thomas

D'autres ressources peuvent vous intéresser

Comment enfin Concilier Travail et Vie privée ?
J’ai peur de faire un burnout : que dois-je faire ?
Reconversion après un burn out : de l’épuisement à l’épanouissement
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}