• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Reconversion Professionnelle : Par Où Commencer ?

Reconversion Professionnelle : Par Où Commencer ?

Table des matières

Avant de démarrer une reconversion

Votre emploi ne vous satisfait plus ? Vous pensez démissionner ? Mais vous êtes prêt à aller décrocher les étoiles pour une carrière plus conforme à vos centres d’intérêts, à vos compétences, ou vos attentes de salaire et de bien-être ?

Ok, soyons réalistes, changer de métier avec succès ne se fait pas sans un bon processus de reconversion. Car il existe des tonnes d'options ou de formations qu'il est facile de s'y perdre!

Vous sentez qu’il y a tellement de potentiel en vous et d'opportunités à saisir mais vous ne savez pas par où commencer... ni comment choisir la bonne voie professionnelle pour vous ?

Alors, j'ai écrit cet article complet pour vous :

Pour que vous ayez enfin une vue d'ensemble sur tout le processus.

Et c’est comme ça que vos prises de décision deviendront plus faciles et beaucoup moins stressantes.

Pour commencer :

Voici 3 questions à vous poser pour vous aider à prendre une décision de carrière en connaissance de cause : 

  1. Déterminer d’où vient votre besoin de changement
  2. Être au clair avec vos aspirations professionnelles
  3. Définir qui peut vous aider


1. D’où vient votre besoin de changement ?

Être parfaitement au clair avec vos motivations et besoins est essentiel AVANT tout changement de carrière.

Tout simplement pour ne pas risquer de vous retrouver dans une situation encore pire qu'avant… en vous demandant comment vous êtes tombé si bas.

Est-ce que vous n'êtes plus heureux et satisfait de votre travail actuel ou bien est-ce qu'il y aurait de meilleures opportunités pour vous ailleurs ?

En mettant vos raisons par écrit vous pourriez gagner en clarté et vous concentrer sur les bonnes mesures à prendre pour votre avenir.

Essayez de comprendre pourquoi vous en avez marre

Les causes sont parfois difficiles à identifier seul, tellement on manque de recul.

Tellement nos émotions peuvent prendre le dessus, nous empêchant de voir clair.

Est-ce à cause :

des tâches que vous devez effectuer, du manque de reconnaissance, d’un salaire trop bas, du manque de challenge ou de perspectives d’évolution, de la culture de l'entreprise, de vos collègues, de vos responsabilités, etc. ?

2. Savez-vous ce que vous voulez ?

Votre job actuel, vous n’en pouvez plus et je peux comprendre votre envie d’aller voir ailleurs au plus vite

Mais avant de plaquer votre boss,

il y a plusieurs aspects sur lesquels ils vaut mieux être au clair :

  • Dans quoi pouvez-vous exceller réellement ?
  • Quelles tâches vous apportent le plus de satisfactions ?
  • Quel est votre style d’apprentissage ?
  • D’où puisez-vous votre motivation ?
  • Quel environnement de travail convient le mieux à votre personnalité ?
  • Avec quel type de personne devez-vous travaillez ?
  • Quels sont vos besoins financiers réels ?
  • Comment trouvez-vous vos sources de motivation ?
  • Quelles sont vos conditions de travail non négociables…
  • … et celles où vous auriez intérêt à lâcher du lest
  • Quelles sont toutes les responsabilités que vous voulez prendre ?
  • Quel sera l'équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie privée ?
  • Serez-vous en mesure de développer vos compétences ?
  • ….

Cette liste n’est pas exhaustive, bien sûr.

Mais vous vous en doutez, changer d'emploi est une décision importante qui doit être préparée en fin stratège.

Prenez le temps de réfléchir à ces différents aspects. C’est ce qui vous amènera à trouver le travail réellement fait pour vous.

3. Sur qui pouvez-vous comptez ?

Lorsque vous décidez de changer d'emploi, de nombreuses voix s'élèvent de tous côtés pour influencer votre décision.

La famille, les amis et d'autres personnes de votre entourage vous diront ce qu'ils pensent que vous devriez faire.

Ces points de vue peuvent parfois être utiles, mais les opinions des autres concernant votre carrière sont loin d'être aussi importantes que les vôtres.

C’est tout le paradoxe d’une reconversion réussie : savoir s’écouter sans s’isoler, savoir écouter les autres, sans se laisser imposer leurs visions.

Depuis la nuit des temps, l’humain a cherché à vivre en tribu.

La raison ?

Seul, vous êtes en proie à tous les dangers.

Et dans le monde moderne, ça n’a pas changé.

Alors, ne restez pas seul dans votre coin en laissant la situation s’empirer

Toute aide est bonne à prendre. Communiquez avec votre mentor, conseiller, coach.

Dans l’idéal, un professionnel qui connait votre métier et son contexte ou/et un professionnel de l’accompagnement (extérieur à votre boite de préférence) pour discuter de vos préoccupations, clarifier vos envies et trouver des solutions.

Bref, ne restez pas isolé car ce genre de situation se règle rarement seul…

Et si faire une transition professionnelle était plus simple que vous ne pensez ?

Si vous pensez que vous pourriez être plus heureux dans un autre rôle ou une autre industrie, c’est déjà une bonne raison d’envisager une transition professionnelle.

Ou si vous sentez que vous avez atteint un point de non-retour, que vous n’exploitez pas assez vos talents et qualités personnelles envisagez de chercher un autre job plus en adéquation avec vous-même.

Nous verrons tout au long de cet article que de nombreuses aides sont disponibles, que vous pouvez vous reconvertir SANS devoir refaire forcément des études longues, ET que vous pouvez même faire financer tout ou partie de votre accompagnement en reconversion

Aujourd’hui, il n’a jamais été aussi simple de trouver la carrière qui vous correspond le mieux et même de vous reconvertir en quelques semaines seulement !

Comment se passe une reconversion ?

Par où commencer ?


Quelles sont les grandes étapes pour réussir sa reconversion ?

L’importance de l’état d’esprit (Mindset)

Avoir le bon état d'esprit est crucial pour faire un changement de carrière ou trouver sa véritable voie dans la vie.

Mais c’est quoi « le bon état d’esprit » ?

La science a identifié deux types de Mindset aux effets très différents :

  • « Growth Mindset »
  • « Fixed Mindset »

Un état d'esprit axé sur la croissance (growth mindset) est caractérisé par la volonté d'apprendre de ses erreurs, de prendre des risques, de continuer à grandir.

Bref, les personnes avec cet état d'esprit relèvent souvent de nouveaux défis, persévèrent malgré les revers, recherchent et trouvent des opportunités d'apprentissage.

D'un autre côté, ceux qui ont un état d'esprit rigide (fixed mindset) peuvent être réticents à changer et à grandir, et peuvent avoir du mal à trouver un sens et un accomplissement dans leur carrière. Ils peuvent également être plus enclins à abandonner face aux défis, plutôt que de persévérer et de chercher des solutions.

En adoptant un état d'esprit de croissance, vous êtes donc mieux équipé pour faire face aux défis et aux incertitudes d'un changement de carrière ou de vie, …

… et pour trouver un plus de satisfaction et d’accomplissement dans votre vie personnelle et professionnelle.

Il est important de mentionner que l'état d'esprit axé sur la croissance a été largement étudié par la psychologue Carol Dweck, qui a montré à travers plusieurs recherches comment cette attitude peut avoir un énorme impact positif sur les résultats dans les domaines professionnel et personnel.

La connaissance de soi – pour faire le point sur la situation actuelle, ses intérêts, ses compétences

Une chose n’est plus à démontrer :

Si vous voulez trouver une carrière qui vous va comme un gant, la base c’est d’avoir une connaissance aiguisée de vous-même.

Mais soyons réalistes : tout le monde ne prend pas le temps de faire ce travail si important de découverte de soi.

On voit une annonce sur le net et on postule sans vraiment de certitudes,

Ni de conviction profonde même si ça semblait intéressant sur papier…

On finit par se sentir insatisfait, coincé, et on a l'impression de ne faire que du sur-place.

Ne faites pas cette erreur, les amis !

En fait en ce moment même, vous êtes en train de vivre une aventure.

Avant de chercher le travail parfait, vous êtes à la recherche de vous-même !

Mais beaucoup de gens ont tellement de mal à se trouver et se perdent en cours de route.

Alors, vous savez quoi ?

Si vous avez pris à droite alors que vous auriez dû prendre à gauche, ce n'est pas grave. Cela fait partie de l'aventure.

Pour améliorer votre bien-être et découvrir votre but et vos passions dans la vie, vous allez avoir besoin d'un point de départ.

Qu'est-ce que cela signifie de « se trouver soi-même » ?

Se trouver soi-même se produit lorsque quelque chose se produit dans votre cerveau et que vous réalisez qui vous êtes vraiment en tant qu'être humain. Cela signifie quelque chose de différent pour chacun, mais en fin de compte, cela se concentre sur ce que vous attendez de votre vie.

Vous vous demandez peut-être : "En quoi le fait de savoir qui je suis impacte ma vie ?"

Avoir une meilleure idée de vos valeurs fondamentales et de qui est votre moi authentique vous aidera à accepter vos sentiments et votre identité et à identifier vos objectifs et vos motivations.

Il vous faut assembler les pièces du puzzle, déterminer ce qui manque à votre vie et apprendre les mesures à prendre pour combler ces lacunes.

En fin de compte, se trouver soi-même renforce la confiance en soi, l'estime de soi et la conscience de soi. Vous vous connaîtrez mieux que personne.

Ce n’est pas toujours facile de tenir un objectif à long terme. C’est pour ça qu’un professionnel qualifié peut vous apporter le soutien dont vous avez besoin pour vous découvrir sans vous sentir accablé et épuisé.

Voici déjà… quatre conseils qui vous aideront à faire connaissance avec vous-même.

4 conseils pour se trouver soi-même

Il est temps d'apprendre les stratégies que vous pouvez mettre en œuvre pour vous aider à trouver votre véritable identité. Vous trouverez ci-dessous

1. Visualisez votre mode de vie idéal

C’est pas du baratin : plusieurs résultats scientifiques ont déjà démontré que les techniques de visualisation peuvent améliorer la motivation et les performances, comme le prouve une étude publiée dans le Journal of Applied Psychology, où les athlètes qui ont utilisé la visualisation avant une compétition ont mieux performé que ceux qui ne l'ont pas utilisée.

Comment faire ? Visualisez ce qui vous comblerait le plus dans la vie et ce que vous voulez ressentir vous permet d'orienter vos objectifs, que ce soit au moyen d'un tableau de visualisation, d'un journal ou d'un plan de vie.

2.Apprenez à faire la différence entre le soutien et les opinions

Vos amis seront peut-être déroutés par votre parcours de découverte de soi. Il se peut qu'ils ne comprennent pas, et les opinions qu'ils émettent ne sont pas le soutien dont vous avez besoin.

Comment faire ? La prochaine fois que vous parlerez de votre parcours à quelqu'un, soyez conscient de qui vous écoutez et de ce qu'il dit. Même s'ils ont de bonnes intentions, ce qui fonctionne pour eux peut ne pas fonctionner pour vous. Avant tout, écoutez et faites confiance à vos sentiments et à vos pensées.

3.Continuez d’apprendre sur les sujets qui vous intéressent

Contrairement à ce que l'on croit généralement, l'apprentissage continu est essentiel à l'épanouissement personnel et professionnel.

En fait, des études ont largement montré que les personnes qui apprennent quelque chose de nouveau chaque jour sont plus heureuses. De même, les employés qui participent à des activités de développement des compétences en dehors du travail se disent plus satisfaits de leur emploi et ont un plus grand sentiment d'utilité.

Comment faire ? Rechercher de nouveaux sujets d'intérêt, lire des articles de presse ou écouter des podcasts sont des moyens simples de continuer à apprendre et à se développer tant sur le plan personnel que professionnel.

4.Concentrez vous sur vos passions ou du moins ce qui vous intéresse le plus

Tout peut nous passionner, qu'il s'agisse de cuisine, d'action caritative, d'environnement, etc. Plutôt que d'ignorer ce qui vous enthousiasme et suscite la joie, concentrez-vous dessus.

Comment faire ? Prêtez attention à ce qui vous donne satisfaction et vous fait vous sentir bien dans la vie. Comprendre et trouver nos passions nous apprend ce que nos valeurs nous montrent et ce que nous voulons faire réellement de notre vie quotidienne.

La connaissance « métier » - pour définir ses attentes professionnelles, critères et conditions de travail

Une fois que vous avez pris le temps de faire une réelle introspection, de découvrir toutes les facettes de votre personnalité, toute cette connaissance de vous permettra de rechercher l’adéquation parfaite avec votre futur projet professionnel.

Parce que si vous voulez atteindre un réel épanouissement et succès dans votre carrière, il y a une étape cruciale par laquelle vous devrez maintenant passer.

C’est de vous armer de connaissances pointues sur :

  • Les métiers les plus en lien avec tous les aspects de votre personnalité
  • les compétences spécifiques requises pour ces jobs qui vous intéressent
  • et les conditions et avantages de tout poste que vous considérez.
  • Et de manière plus générale le marché du travail,

Cette information précieuse vous donne le pouvoir de prendre des décisions éclairées pour votre avenir et vous garantir que le poste correspondra à vos aspirations et attentes professionnelles.

De plus, avec une compréhension approfondie du marché du travail, vous serez en meilleure position pour négocier les salaires et les avantages pendant le processus d'entretien.

Ne faites pas comme trop de personnes qui plongent aveuglément sur une offre d'emploi - faites vos recherches et prenez des décisions éclairées pour un succès à long terme.

Comment faire l’inventaire de ses compétences : Le processus

Pour décrocher le job de vos rêves, vous devrez savoir ce que vous pouvez mettre sur la table du recruteur.

Ouais, c'est ça, je parle de vos compétences et expériences.

Mais bon, comment bien les définir ? C'est là que l'inventaire des compétences peut vous être utile et vous rendre attractif sur le marché du travail.

La création de votre inventaire de compétences se fait en trois étapes.

  • Définir tous vos rôles.

Passez d’abord en revue tous les rôles que vous avez occupés.

Énumérez tout ce à quoi vous pouvez penser : étudiant, employé de bureau, danseur, chercheur, responsable de base de données, coordinateur d'événements, service clientèle, assistant de bibliothèque, influenceur,....

Ne vous limitez pas - toute combinaison de mots est un rôle. Un mélange d'expériences personnelles, de passe-temps, de bénévolat, d'études, d'engagements professionnels - ce sont les expériences que vous avez vécues, où vous avez acquis des connaissances et de l'expérience. Ensuite, commencez à relier les "points" de la catégorie.

  • Ce que les rôles exigent.

Expliquez comment ces catégories ont des caractéristiques communes - les compétences, les résultats et ce que vous avez fait pour exceller dans ces domaines.

Peut-être que votre temps en tant qu'assistant de bibliothèque impliquait des recherches, des événements, un service à la clientèle, l'utilisation d'une base de données, etc.

  • Entrez dans les détails.

Avec l'exemple de l'assistant de bibliothèque, concentrez-vous sur les événements.

Imaginons que la bibliothèque organise un club de lecture, où vous aidez à organiser la réunion, à accueillir les usagers et à recommander des livres.

Pouvez-vous estimer le nombre de ces réunions ? Combien de personnes y ont participé en moyenne ? Quelle était la durée de ces réunions du club de lecture ? Étaient-elles destinées aux adultes, aux adolescents ou à tout le monde ? Avez-vous aidé à coordonner la sélection des livres ?

La mise en œuvre

Vous êtes prêt à cibler avec une précision laser votre futur job de rêve. Vous avez assuré vos arrières avant le grand saut

Vous êtes inarrêtable !

Ce qu’il vous faut maintenant, c’est un plan pour mettre en actions toute l’info pertinente que vous avez collectée.

Comme j’ai l’habitude de travailler avec mes propres clients sur une approche sur-mesure où je les accompagne de A à Z

Je ne peux pas vous proposer quelque chose de très détaillé et approfondi sans vous connaitre.

Mais je vais déjà vous donner quelques grandes lignes :

Plus votre connaissance de vous-même et du métier que vous visez aura été approfondie moins vous devrez faire d’efforts pour décrocher le job de vos rêves.

Autrement dit :

  • Plus besoin d’envoyer des tonnes de CV.
  • D’avoir l’impression désagréable de faire le tapin à l’entretien d’embauche.
  • D’avoir les boules après un énième refus poli.

Maintenant c’est vous qui avez le pouvoir.

La seule chose importante que vous aurez à faire est d’être sélectif dans le choix de votre employeur potentiel, de vous assurez qu’il peut vous offrir ce dont vous avez besoin.

Et… de peaufiner votre candidature à l’or fin pour rendre votre profil irrésistible.

En faisant le travail en amont sérieusement, c’est comme ça qu’on arrive à ne devoir postuler que chez 4 à 5 employeurs max tout en décrochant au moins 3 entretiens.

Quelle est la durée d’une reconversion professionnelle ?

La durée d'une reconversion professionnelle dépend de plusieurs facteurs :

  • Est-ce que vous aurez besoin d’une formation qualifiante ? Courte ou longue ?
  • Si vous êtes salarié et que vous souhaitez suivre une formation tout en continuant à travailler, votre reconversion professionnelle sera plus longue.
  • si vous avez des obligations familiales
  • Si vous souhaitez vous reconvertir rapidement pour trouver un emploi dans un nouveau domaine, vous devrez peut-être privilégier une formation courte et ciblée.
  • Si vous avez des ambitions à plus long terme, vous pouvez opter pour une formation plus longue et plus approfondie.

En résumé, il n'y a pas de « durée standard » pour une reconversion professionnelle.

N'hésitez pas à parler avec un professionnel en reconversion pour évaluer la durée de votre reconversion en fonction de votre situation et de vos objectifs.

Combien coûte une reconversion professionnelle ?

La reconversion professionnelle peut se résumer en 3 coûts principaux : 

  1. La baisse ou perte de salaire
  2. L’investissement dans un programme d’accompagnement
  3. Le coût caché des aides gratuites

 

1. La baisse éventuelle de revenus 

Si vous quittez votre emploi actuel du jour au lendemain sans réflexion ni préparation (ce que je ne conseille jamais) il est attendu que vos revenus baissent.

Mais j’aborderai plus loin dans cet article les nombreuses possibilités qui existent pour vous réorienter sans nécessairement reprendre des études longues ni-même subir une baisse de revenus, c’est ce que j’appelle « la transition douce ». 

2. Le « coût » relatif d’un accompagnement personnel

l'effet dunning kruger quand on cherche sa voie

Il est facile de considérer l'argent qui sort de notre poche comme un coût....mais certains de ces coûts sont en fait des investissements.

Alors quelle est la différence entre un investissement et une dépense ?

La réponse est simple : un investissement est une dépense que vous faites pour générer plus d'argent, plus d'opportunités ou une amélioration de votre bien-être général. Un investissement suppose un retour sur investissement durable.

Savoir faire une distinction claire entre dépense de consommation et investissement peut vous aider à prendre de meilleures décisions.

Quand certains considèrent chaque dépense comme un coût "Je viens de dépenser plus d'argent",  d'autres voient plutôt le rendement ou les bénéfices futurs "J'ai investi dans mon avenir"

Evidemment, le coût d'un accompagnement en reconversion professionnelle varie considérablement en fonction de plusieurs critères (par exemple : la complexité de vos besoins et la durée du suivi individuel)

Nous y reviendrons plus loin en détails.

D’autres paramètres financiers sont à prendre en compte :

3. Les aides gratuites… pas si gratuites que ça finalement

Les ressources gratuites peuvent être utiles pour démarrer une réflexion lorsqu'on se prépare à un changement de carrière, mais elles peuvent aussi être peu fiables et prendre beaucoup de temps.

En outre, certaines ressources gratuites peuvent ne fournir que des informations superficielles et non les connaissances approfondies et les conseils nécessaires pour réussir un changement de carrière. Ce qui amène souvent les personnes à se sentir perdues et désorganisées face à leur envie de changement.

Si je suis en CDI / CDD

Démissionner d’un CDD n’est en théorie pas possible. En effet, en théorie, un CDD prend fin lorsque la durée prévue dans le contrat est terminée. La démission n’est donc envisageable que dans le cas d’un CDI.

En pratique, il est possible de rompre un CDD avant terme dans certaines situations :

  • Volonté commune entre vous et votre employeur de vous séparer
  • Cas de force majeur
  • Vous avez trouvé un emploi en CDI dans une autre entreprise
  • Votre employeur a commis une faute grave ou lourde (harcèlement par exemple)

Sinon cela sera considéré comme un abandon de poste, même avec une lettre de démission, prudence donc.

Dans le cas d’un CDI :

En France, il est possible de quitter son CDI (Contrat à Durée Indéterminée) sans perdre ses droits au chômage si la rupture de contrat est considérée comme "légitime".

Démission légitime : une démission est considérée comme légitime si elle est motivée par une situation de harcèlement moral ou sexuel, une situation de violence conjugale, une maladie grave ou une inaptitude au travail reconnue par le médecin du travail, ou un déménagement pour suivre son conjoint.

Rupture conventionnelle : la rupture conventionnelle est une procédure qui permet à l'employeur et au salarié de mettre fin d'un commun accord au contrat de travail. Elle est considérée comme légitime et permet au salarié de bénéficier de l'assurance chômage.

Licenciement : un licenciement pour faute grave, pour inaptitude au travail ou pour motif économique est considéré comme légitime et permet au salarié de bénéficier de l'assurance chômage.

Dans tous les cas, je vous recommande de prendre contact avec Pôle emploi pour être informé des démarches à suivre et des documents nécessaires.

Si je souffre d’un handicap

La clé est déjà de ne pas laisser votre handicap briser votre rêve ! Avec le bon état d'esprit beaucoup de choses deviennent possibles.

D’ailleurs de nombreuses entreprises reconnaissent enfin que les talents se présentent sous de nombreuses formes, et elles sont prêtent à ouvrir leurs portes aux candidats moins favorisés.

Faites une demande pour des emplois adaptés : Une fois que vous avez identifié des emplois qui correspondent à vos compétences et intérêts, postulez pour des emplois adaptés. Il est important de considérer vos besoins en matière d'accessibilité dans le cadre de votre recherche d'emploi. Vous pouvez également écrire une lettre d'accompagnement ou inclure une déclaration de besoins en matière d'accessibilité dans votre CV pour expliquer comment l'employeur peut adapter leur environnement de travail pour répondre à vos besoins.

Utilisez les ressources pour les personnes handicapées : Il existe notamment les centres de soutien pour les personnes handicapées, les organisations de défense des droits des personnes handicapées et les programmes de mentorat pour les personnes handicapées.

Ces organisations peuvent vous aider à identifier des emplois adaptés, à améliorer vos compétences de recherche d'emploi et à vous connecter avec des employeurs potentiels.

Bénéficier des aides financières pour vous adapter à un nouveau métier : ou suivre une formation pour acquérir les compétences nécessaires. Il est donc important de consulter les différentes ressources disponibles dans votre pays ou région pour vous aider dans votre reconversion professionnelle.

Quelles sources de financement pour faire une reconversion professionnelle ?

Financer Sa Reconversion En France

Demandeurs d’emploi et salariés ne bénéficient pas des mêmes dispositifs ni des mêmes aides pour se reconvertir.

Il existe plusieurs sources de financement qui peuvent vous aider à financer votre reconversion professionnelle en France.

Voici quelques exemples :

Pôle emploi : Pôle emploi peut vous aider à financer votre formation en vue d'une reconversion professionnelle, notamment grâce à son dispositif "Avenir professionnel".

Mon compte formation (CPF) : disponible via le site www.moncompteformation.gouv.fr ou une application mobile, qui permet de savoir de combien d’euros vous disposez.

Les droits acquis au titre du CPF permettent au salarié de financer :

  • Un bilan de compétence ;
  • de valider des acquis d’expérience (VAE) ;
  • de suivre des formations qualifiantes.

(un demandeur d’emploi peut utiliser son compte personnel de formation sans l’accord de Pôle emploi dès lors que la formation qu’il souhaite suivre est éligible au CPF et qu’il bénéficie de droits suffisants sur son compte)

Un salarié engagé dans une procédure de démission, qu’elle soit légitime ou non, peut aussi demander à bénéficier de tout ou partie de ses droits crédités sur son compte personnel de formation (CPF).

Financer Sa Reconversion Au Québec 

Il existe plusieurs sources de financement qui peuvent financer votre reconversion professionnelle au Québec. Voici quelques exemples :

Emploi-Québec : Emploi-Québec propose différents programmes de formation pour les personnes souhaitant se reconvertir professionnellement, notamment le Programme de formation de l'emploi (PFE) et le Programme de formation pour l'emploi (PFE-PME).

Le Fonds pour la formation des adultes (FFA) : Le FFA est un fonds mis en place par le gouvernement du Québec qui permet de financer la formation des adultes souhaitant se reconvertir professionnellement.

Il est également possible de trouver des financements auprès de votre employeur ou de votre banque. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de ces différents interlocuteurs pour trouver la source de financement qui vous convient le mieux.

Financer Sa Reconversion En Belgique

Il existe plusieurs sources de financement qui peuvent vous aider à financer votre reconversion professionnelle en Belgique.

Le Forem : propose différents dispositifs pour les personnes souhaitant se reconvertir professionnellement.

Vous êtes salarié ? Vous pouvez maintenir votre rémunération si :

  • votre formation est reconnue par le Congé-éducation payé (sans obligatoirement avoir un lien avec votre travail). Votre employeur est remboursé pour les heures où vous êtes en formation. Le Forem gère la mesure en Wallonie et Service public régional de Bruxelles gère la mesure à Bruxelles ;
  • votre formation fait partie du plan de formation concerté de votre institution, ou si elle est imposée par votre employeur ;
  • votre formation fait partie d’un projet de votre Fonds social de formation.

Pour le financement de votre formation, votre employeur peut introduire une demande aux services suivants :

  • le Congé-éducation payé (CEP)
  • les subventions (via l’ONE, la Cocof, l’AViQ, les services d’aides familiales)
  • les Fonds sociaux de formation (pour les institutions du secteur non marchand privé).

Ces services proposent diverses aides financées grâce aux cotisations des employeurs.

Exemples : catalogues de formation accessibles gratuitement aux travailleur·euse·s, bourses pour des formations individuelles ou collectives, remboursement de frais d’inscription (si la formation est reconnue par le Congé-éducation payé), etc.

Si vous demandez une formation qui n’a pas de lien avec votre travail (formation « privée »), votre employeur n’est pas obligé d’accepter de la financer, et pas davantage que vous la suiviez durant votre temps de travail.

Financer Sa Reconversion En Suisse

L'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) propose différents dispositifs de financement pour les personnes souhaitant se reconvertir professionnellement.

Le Fonds pour la formation des adultes (FFA) mis en place par le gouvernement suisse permet de financer la formation des adultes souhaitant se reconvertir professionnellement.

Depuis la rentrée scolaire 2020/21, la loi offre la possibilité d'obtenir une bourse d'études pour celles et ceux qui sont en reconversion professionnelle. Le financement par une bourse d'études devient possible pour une deuxième formation, mais en plus le plafond de cette bourse passe à 40'000 CHF par année.

Pour postuler à une bourse de reconversion, voici les conditions à remplir :

•    Vous avez au moins 25 ans, sauf si vous n'avez jamais obtenu d'aide financière de l'Etat pour vos études.

•    Vous avez déjà terminé une première formation professionnelle et vous avez exercé votre métier au moins une année. Si vous n'avez pas de premier titre professionnel, vous devez avoir au moins 5 années d'expérience professionnelle à 100%.

•    Vous devez démontrer que votre reconversion est nécessaire, soit pour des raisons de santé, en raison de la conjoncture économique ou de l'évolution structurelle du marché de l'emploi.

•    Finalement, votre projet de formation doit vous garantir un accès au marché du travail.

Attention, si vous bénéficiez d'une aide du chômage ou si votre projet peut être financé par une assurance sociale, il ne sera pas possible d'obtenir cette bourse d'études !

Comment choisir un métier ?

Pour bien choisir un métier voici déjà 4 pièges courants dans lesquels ne pas tomber :

Pressions extérieures : choisir un métier en réponse aux pressions de la famille, des amis, ou de la société. C’est presque s’assurer de choisir une carrière qui ne correspond pas à ses intérêts, talents ou personnalité.

Pressions internes : Parfois aussi, les gens peuvent être leur propre pire ennemi lorsqu'il s'agit de choisir une carrière. Ils peuvent se laisser guider par leurs préjugés, leurs craintes, ou leur manque de confiance en eux-mêmes. Cela peut les amener à choisir un métier qui ne correspond pas à leur véritable passion ou à leur vocation.

Manque d'information : … sur les différentes options de carrière disponibles. Si vous n'avez pas une connaissance fine de ce qu'implique une profession en termes de compétences, de tâches ou de perspectives de carrière, comment faire un choix approprié ?

Erreurs de jugement : Enfin, il est possible que les gens fassent simplement des erreurs de jugement. Ils peuvent ne pas être en mesure de prévoir les conséquences à long terme de leur choix de carrière, ou bien ne pas comprendre leurs propres priorités en matière de travail. Il est donc important de bien réfléchir et de prendre le temps de faire des recherches avant de choisir un métier.

Quels sont les métiers demandés / d’avenir ?

Certains jobs recherchés aujourd’hui seront obsolètes demain, en raison du développement technologique et de l'évolution des besoins du marché.

La bonne stratégie serait plutôt d’avoir une connaissance de vos forces et atouts tellement pointue que vous pourrez trouver comment vous adapter à ces évolutions.

Car à chaque nouvelle ère correspond aussi de nouvelles opportunités d'emploi.

Un simple exemple :

L’agent de voyage : la popularité croissante des sites de réservation de voyages en ligne, lui a fait perdre une importance considérable en seulement quelques années !

Les Métiers qui paient bien

Il existe une multitude d'emplois offrant un excellent salaire, sans même avoir besoin d'études supérieures. Au fil des ans, le nombre de ces opportunités de carrière n'a cessé d'augmenter.

job bien payé en france sans diplome

Evidemment ces salaires sont une moyenne, si vous habitez le fin fond du bouchonnois, bonne chance pour être un entraineur de fitness à succès... logique 😛

N'oubliez pas non plus que ces métiers peuvent nécessiter une formation spécifique, une expérience de travail ou des compétences particulières.

Voici déjà trois exemples de métiers qui peuvent offrir de hauts salaires sans diplôme universitaire :

Pilote de ligne : les pilotes de ligne peuvent gagner des salaires très élevés, mais ils doivent répondre à des critères de formation et de qualification stricts, et disposer d'un certificat de pilote délivré par les autorités aéronautiques nationales.

Directeur de projet : les directeurs de projet peuvent être responsables de la planification, de la mise en œuvre et de la gestion de projets complexes. Ils peuvent être embauchés sans diplôme universitaire si ils ont une expérience de travail significative dans le domaine et si ils ont suivi une formation professionnelle en gestion de projets.

Agent immobilier : Les agents immobiliers peuvent obtenir un salaire élevé avec une formation professionnelle et de l'expérience.

Bien sûr ces métiers ne sont que des exemples et les salaires peuvent varier considérablement selon l'industrie, la région et d'autres facteurs.

Alors rappelez-vous que même si un métier offre un salaire élevé, il peut également être très exigeant et comporter des risques. Le plus important est toujours que vous soyez fait pour ce job.

Se lancer en indépendant

Et si après tout vous décidiez de créer votre propre job ?

Se lancer en indépendant demande du travail, mais si on aborde chaque étape intelligemment, cela peut être très gratifiant, vous offrir liberté et revenus !

Je suis moi-même à mon compte depuis 2016 et j’ai accompagné des dizaines de créateurs d’activités à ce jour, voici les avantages que nous en retirons :

Liberté et flexibilité : En tant qu'indépendant, vous organisez votre emploi du temps et travailler à votre propre rythme. Vous pouvez choisir vos clients, et même travailler de n'importe où.

Plus grande autonomie : vous pouvez travailler sur vos propres projets, sans avoir à vous conformer à des directives de l'employeur. Vous pouvez choisir les outils et les méthodes de travail qui vous conviennent le mieux.

Potentiel de revenu plus élevé : vous avez le potentiel de gagner plus d'argent que vous ne le feriez jamais en tant que salarié. Vous pouvez fixer vos propres tarifs et augmenter vos revenus en travaillant sur plusieurs projets à la fois.

Développement de compétences plus rapide : En travaillant sur une variété de projets différents, vous pouvez développer plus rapidement vos compétences et votre expertise. Vous pouvez également choisir les projets qui vous intéressent le plus, ce qui peut rendre votre travail plus gratifiant.

Possibilité de déductions fiscales : vous pouvez déduire certaines dépenses de vos impôts, ce qui peut réduire votre charge fiscale.

Se lancer en tant qu'indépendant peut être exigeant, surtout au début et comporter des risques. Il est donc recommandé de bien se préparer, d’être éventuellement accompagné et de se renseigner sur les défis et les opportunités qui vous attendent avant de vous lancer.

Faut-il se reconvertir ou changer d’entreprise ?

Comment décider si vous devez changer d’employeur ou de carrière ?

Pour prendre la décision de trouver un nouvel emploi ou une nouvelle carrière, il faut tenir compte de divers facteurs.

Les scénarios suivants peuvent vous aider à déterminer quelles sont les meilleures options pour vous, en fonction de votre propre situation.

comment décider s'il faut changer de job ou de carrière


Comment choisir une formation pour se reconvertir ?

Je ne saurais trop vous conseiller de faire les choses dans l’ordre…

C’est-à-dire d’être parfaitement au clair sur ce que vous voulez et quel métier est le plus en adéquation avec vous avant de décider si vous avez besoin d’une formation qualifiante.

Trop de personnes se lancent tête baissée dans des formations sans avoir clarifié leur projet professionnel d’abord.

C’est comme ça qu’ils finissent pas changer de boulot tous les 6 mois sans jamais trouver ce qui pourrait leur convenir

Alors, si vous avez bien fait le boulot de connaissance de vous et de connaissance métier. Vous saurez si vous avez besoin de passer par une nouvelle formation ou non.

Si vous changez complètement de voie et que vous devez acquérir de nouvelles compétences, vous pouvez demander des sources de financement et élaborer des dossiers de financement auprès de plusieurs organismes comme FONGECIF, ARCE, Pôle Emploi, l’AFPA, l’APEC… Ces formations offrent l’avantage d’être reconnues par les employeurs.

Quels CV et lettre de motivation pour réussir sa reconversion professionnelle ?

En mettant l'accent par exemple sur vos compétences transférables :

  1. Communication : la capacité de communiquer clairement et efficacement à l'oral et à l'écrit avec les autres. 
  2. Résolution de problèmes : la capacité de résoudre des problèmes complexes en identifiant les causes sous-jacentes, en élaborant des solutions créatives et en prenant des décisions informées. 
  3. Gestion du temps : la capacité de planifier et d'organiser son temps de manière efficace, de prioriser les tâches et de respecter les délais. 
  4. Leadership : la capacité de diriger et d'influencer les autres de manière positive, de prendre des décisions difficiles et de résoudre des conflits. 
  5. Travail d'équipe : la capacité de travailler efficacement avec les autres, de collaborer et de résoudre des problèmes de manière collective. 
  6. Capacité d'adaptation : la capacité de s'adapter à de nouvelles situations, d'apprendre rapidement et de faire face à des défis. 
  7. Compétences informatiques : la capacité d'utiliser des logiciels et des technologies de manière efficace pour accomplir des tâches et résoudre des problèmes. 
  8. Capacité d'analyse : la capacité de collecter et d'analyser des données, de déceler des tendances et des corrélations, et de prendre des décisions informées. 
  9. Créativité : la capacité de penser de manière créative et d'innover pour résoudre des problèmes et trouver des solutions. 
  10. Gestion du stress : la capacité de gérer le stress et les situations difficiles, de rester calme sous pression et de maintenir sa concentration et sa productivité.

Ces compétences sont très demandées par les employeurs car elles sont applicables dans une variété de contextes et peuvent être utilisées pour réussir dans de nombreux job.

Mais ce n’est pas tout…

… vos expériences pertinentes et votre formation, et en adaptant (réellement) votre CV à l’offre d'emploi, vous pouvez démontrer avec impact pourquoi vous êtes LE bon candidat pour cette nouvelle carrière.

La lettre de motivation pour votre reconversion professionnelle est également très importante.

Pensez à  expliquer pourquoi vous avez changé de métier et, plus important encore, pourquoi vous avez choisi ce métier en particulier.

Cela piquera la curiosité des recruteurs et vous pourrez peut-être obtenir un ou plusieurs entretiens.

Un dernier point : pas d’inquiétude, les recruteurs voient d’un bon œil les reconversions professionnelles réfléchies et motivées pour le nouveau métier choisi.


Pourquoi se faire accompagner dans un changement de carrière ?

Voici quelques-uns des bénéfices principaux d’un accompagnement en reconversion de carrière :

  • Pour maximiser ses chances de faire le bon choix

  • Pour bénéficier d'un regard extérieur

  • Pour disposer d'un soutien et d'un suivi

  • Pour bénéficier de conseils et d'outils pratiques

  • Pour maximiser ses chances de faire le bon choix 

formation ikigai

Faire un changement de carrière est une décision importante qui peut avoir de nombreuses conséquences sur votre vie professionnelle et personnelle. Se faire accompagner par un professionnel peut vous aider à mieux comprendre vos motivations, vos compétences et vos aspirations, et à faire le choix qui vous convient le mieux.

Pour bénéficier d'un regard extérieur :

Un accompagnateur professionnel peut vous apporter un regard extérieur sur votre situation et vous aider à voir les choses sous un autre angle. Cela peut être particulièrement utile lorsque vous êtes confronté à des difficultés ou des incertitudes dans votre parcours de reconversion.

Pour disposer d'un soutien et d'un suivi :

Un accompagnateur peut vous soutenir tout au long de votre reconversion et vous aider à surmonter les éventuelles difficultés que vous rencontrerez. Il peut également vous aider à mettre en place un plan d'action et à suivre votre progression.

Pour bénéficier de conseils et d'outils pratiques :

Un accompagnateur professionnel peut vous fournir des conseils pratiques et des outils utiles pour vous aider à réussir votre reconversion. Par exemple, il peut vous aider à mettre à jour votre CV, à préparer vos entretiens d'embauche ou encore à développer votre réseau professionnel.

Quels sont les tarifs d’un accompagnement à la reconversion professionnelle

Un accompagnement personnel, sur la durée et de qualité n’est jamais gratuit.

Ils peuvent aller de 500€ à 5000€ et plus

Le tarif varie en général en fonction :

  • du nombre d’heures d’accompagnement individuel proposées,
  • de l’expérience ou de la renommée de l’accompagnateur,
  • de son niveau de qualification et d’expertise,…
  • des outils utilisés

Désolé de décevoir les rêveurs… car comme dirait l’adage « on n’en a toujours pour son argent au final » (même si un tarif élevé ne garantit pas, non plus, une prestation de qualité…)

Différents types d’accompagnement sont possibles : « hybride » accompagnement individuel + formation. Ou bien un accompagnement seul avec des rencontres régulières. En général ces prestations se retrouvent sous l’appellation « bilan de compétence ».

Pour éviter les déceptions, vous devrez d’abord faire appel à votre bon sens…

Comment bien choisir son accompagnateur et éviter les déceptions

Pour résumer vous avez 2 grandes options pour vous faire accompagner, d’un côté les organismes privés ou publiques et de l’autre des professionnels de la carrière (psy, conseiller, coachs,…)

Mais dans tous les cas, assurez-vous du background de la personne qui vous accompagnera :

  • Une solide formation/cursus/expérience en psychologie, pédagogie, RH, sociologie ou sciences du travail ou éventuellement un professionnel du métier que vous visez.
  • L’expérience… même s’il faut bien commencer quelque part… plus il/elle a d’expérience mieux c’est pour vous.
  • Puis évidemment, il y a le feeling, vous allez sans doute avoir plusieurs séances ensemble, il est important que vous puissiez partager votre vécu en toute confiance, en ayant en face de vous quelqu’un qui est à l’écoute et qui sait de quoi il parle.
  • Enfin, en principe, un accompagnement sérieux devrait vous proposer au minimum une séance d’étude de vos besoins et attentes avant toute contractualisation.

Les organismes publiques ou privés

Qui proposent des formules combinant (ou pas) suivi collectif/individuel et/ou des modules de formations.

L’avantage des organismes publiques est qu’ils sont contrôlés, audités, certifiés,… pour garantir un certain niveau de « qualité ». Leur raison d’être est de répondre à une adéquation entre l’offre et la demande sur le marché du travail.

Malheureusement, (et je le sais pour y avoir travaillé) il leur est toujours difficile de proposer un accompagnement réellement individualisé, de répondre aux cas atypiques, d’adapter leur dispositif en fonction des besoins particuliers. Car ils doivent suivre des normes, un cahier des charges et souvent des processus standardisés.

Pour ce qui est des organismes privés, l’offre est tellement diversifiée qu’il est souvent difficile de s’y retrouver quand on est pas professionnel.

Car vous pourrez trouver autant d’organismes privés avec une éthique et des dispositifs pédagogiques bien en place que de grosses boites, engageant des hordes de coachs (téléphonistes ?) dont l’objectif est avant tout de remporter des parts de marché pour « faire du chiffre ».

Et d’un autre côté,…

Les conseillers, coachs ou autre « professionnels » de l’orientation de carrière.

Ils ont en principe l’avantage d’être plus flexibles sur vos besoins spécifiques, à l’écoute et donc de proposer des offres « sur-mesure ».

Mais on trouve aussi de tout… des professionnels sérieux et compétents comme des charlatans, guru spirituels, marketeurs du web,…

Ou des personnes qui étaient encore il y a peu… conseillère en assurance, commercial, agent administratif… et qui du jour au lendemain s’auto-proclament expert en « psychologie » ou en neurosciences,…

Selon moi, les personnes les plus qualifiées pour accompagner une reconversion ou une évolution de carrière sont : des spécialistes des ressources humaines, différents types de psychologues et bien sûr des professionnels du métier que vous visez.

Mises en garde :

Attention aux « coachs » ou « experts » au passé flou. Ou bien ceux qui ne mettent en avant que leur propre expérience d’un burnout comme légitimité pour vous accompagner. (Avoir fait un burnout n’est en rien une garantie, il serait même potentiellement nuisible, car cette personne pourrait vous transférer inconsciemment ses propres schémas de pensées qui l’ont amené au burnout,…)

Attention aussi aux offres de type « méthode clé en main » sans accompagnement digne de ce nom. Une formation en mode « automatique », vidéos à la chaine a peu de chance d’être couronnée de succès dans des thématiques aussi complexes que la reconversion, ou l’orientation de carrière. Les échanges avec un accompagnateur qualifié sont nécessaires.

Trouvez quelqu’un qui sera à votre écoute

Ça y est, vous êtes arrivé au bout de cet article. Félicitations, c’était costaud 😉

A présent, vous devriez déjà avoir une vision un peu plus claire du cheminement pour réussir votre reconversion, remettre votre carrière sur les rails et vivre une vie qui vous correspond davantage.

Non seulement vous avez vu que subir votre quotidien n’est pas une fatalité mais vous connaissez les nombreux critères à prendre en compte pour réussir votre reconversion.

Désormais, vous devez échanger. Vous devez parler avec quelqu'un, si possible plusieurs personnes, mais des personnes qui sont qualifiées, qui ont de l'expérience dans la reconversion (personnelle ou mieux professionnelle).

On ne s'en rend pas souvent compte, mais nos problèmes ne se règlent pas par de simples discussions "entre potes" même si ça peut aider parfois, c’est rarement suffisant.

Vous n'avez personne avec qui échanger sérieusement ?

Ça peut arriver, c'est même tout à fait compréhensible.

C'est pour ça qu'il vaut toujours mieux discuter avec quelqu'un qui a eu l'occasion de voir tout type de profil, de tous les âges et de toutes qualifications, qu'avec une personne qui n'a l'expérience que de son unique cas ou de son propre burnout...

J'ai accompagné depuis 2008 plusieurs centaines de personnes (en étant formé à ce métier ...) dans leurs parcours professionnels. Alors c'est toute cette expérience, que je peux mettre au service d'une personne de plus, vous.

Voici quelques témoignages de personnes que j’ai eu le plaisir d’accompagner

→ Si vous êtes décidé à améliorer comme eux votre quotidien pour vivre la vie dont vous rêvez, je vous invite à réserver un appel avec moi pour que vous puissiez avancer progressivement et sereinement.

5/5 - (26 votes)

Article mis à jour le : 16/09/2023

Cet article vous a plu ? Moi, c'est Julien Thomas.

Psychopédagogue et chercheur spécialisé dans l'orientation. J'ai été publié chez plusieurs Editeurs scientifiques comme Routledge ou Elsevier.

Mais au delà des diplômes, ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a d'unique chez vous qui cherchez votre véritable voie pour trouver et décrocher le job qui vous correspond le plus !

C'est sur ce principe fondateur que j'ai orienté ou reconverti avec succès 800+ personnes depuis 2008.
Pour y arriver, j'offre mon sens de l'écoute, une expertise reconnue de plusieurs années et des outils scientifiques.
  • Formateur d'adultes depuis 2006.
  • Conseiller en insertion professionnelle à partir de 2008.
  • Missions de recrutement de 2009 à 2014.
  • Réalisation d’un doctorat en psychologie de 2012-2016.
  • Entrepreneur à son compte depuis 2016.

Vous avez des questions sur votre parcours professionnel ? 

Je suis là pour vous apporter des réponses.

En découvrir plus à propos de Julien Thomas

D'autres ressources peuvent vous intéresser

Reconversion : les Clés pour Dépasser ses Peurs
Faut-il changer de job pour être heureux ?
Pourquoi Faire un Récit de Vie pour Trouver sa Voie Professionnelle
Tout pour réussir sa reconversion professionnelle à 30 ans sans prise de tête
 Vous aimeriez rajouter quelque chose ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}