• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Reconversion après un burn out : de l’épuisement à l’épanouissement

Reconversion après un burn out : de l’épuisement à l’épanouissement

Notre monde est ainsi fait : adoptez un rythme de travail effréné, et vous serez glorifié(e) ! On dira de vous que vous ne comptez pas vos heures, que vous êtes « un(e) sacré(e) bosseur(se) » et autres épithètes mélioratifs.

Sauf que cette reconnaissance va avec son lot d’effets pervers – et nombreux sont celles et ceux qui se retrouvent piégé(e)s dans un cycle d’épuisement et de désillusion.

Le burnout, car c’est de lui que je vais vous parler, frappe sans avertissement et laisse derrière lui un sillage de doutes, de craintes et, surtout, une interrogation persistante : 

Et maintenant ?

Eh bien maintenant, il est peut-être temps d’envisager une reconversion professionnelle !


Comprendre le burn out

📖 Commençons peut-être par ouvrir un dictionnaire.

Le burn out, aussi écrit « burnout », désigne un syndrome d’épuisement professionnel reconnu par le Larousse comme une fatigue physique et psychique intense, issue de sentiments d’impuissance et de désespoir.

C’est plus qu’une fatigue passagère : c’est véritablement un état d’épuisement émotionnel, mental et physique causé par un stress prolongé, souvent lié à la vie professionnelle.

Si je m’attarde sur cette définition, c’est parce que la compréhension de ce phénomène est la première étape cruciale vers un projet de reconversion réussi !

Les signes précoces

Identifier les premiers signes du burnout est essentiel pour prévenir une dégradation plus sévère de votre bien-être.

Ces signes varient mais partagent des caractéristiques communes : un épuisement émotionnel et physique qui vous laisse constamment claqué(e), même après une bonne nuit de sommeil, et rendant les tâches quotidiennes accablantes.

Un cynisme et un détachement croissants envers votre travail peuvent survenir… et ce qui pouvait être autrefois une passion se transforme en quelque chose de profondément frustrant ou d’insensé.

Une baisse de performance se manifeste aussi, via une diminution de la productivité et de la qualité de votre taf, accompagnée d’une irritabilité ou de changements d’humeur.

Enfin, des problèmes de santé tels que des maux de tête, des troubles du sommeil ou des problèmes digestifs peuvent accompagner ce stress prolongé.

Bref : bienvenue dans le monde pas très marrant du surmenage...

L’impact du burn out sur la carrière et la vie personnelle

Le truc abject avec le burn-out, c’est que non content d’impacter votre carrière, il impacte aussi votre vie personnelle en venant affecter vos relations et votre santé mentale.

Dans la sphère pro, il peut mener à une perte de satisfaction au travail, une diminution de la motivation, et parfois à la remise en question de votre choix de carrière

 Cette situation peut pousser à des décisions impulsives, telles que démissionner sans un plan de secours ou persister dans un boulot qui ne vous convient plus.

Une situation dangereuse parfois exacerbée par la pression d’un employeur ou par la méconnaissance de vos droits…

Côté vie perso, cette fois, les effets du burnout ne valent pas mieux.

Il peut altérer vos relations, vous rendant moins disponible émotionnellement pour vos proches, diminuant votre libido, ou vous faisant éprouver un sentiment d’isolement.

De surcroît, il peut accroître le risque de développer des troubles anxieux ou dépressifs… et nuire ainsi à votre estime de soi et à votre sentiment de réalisation personnelle.

J’arrête là l’inventaire des horreurs ?

En bref, comprendre ces impacts est fondamental pour reconnaître l’urgence de prendre soin de soi et envisager une reconversion professionnelle comme une des solutions pour retrouver un équilibre dans votre vie !

Le processus de reconversion après le burn out

🧘 La reconversion professionnelle après un burn out est un cheminement personnel et unique. J’aimerais vous dire que c’est un processus qui se fait en un claquement de doigts… mais non.

Je le répète à toutes les personnes que j’accompagne dans leur parcours : il faut commencer par une introspection profonde et évoluer à travers des étapes planifiées.

Je vous résume les principales !

Traiter votre burnout

Traiter un burnout n'est pas anodin. Et ça se fait à l'aide d'un professionnel de la santé (psychologue clinicien, médecin, psychiatre...) qui va confirmer le diagnostique du burnout et proposer un traitement médicamenteux ou pas.

Ensuite, l'autre "traitement" va pouvoir se faire seul ou avec l'aide d'un autre professionnel.

Le but  : comprendre les causes professionnelles qui ont pu vous mener au burnout, pour éviter de répéter les mêmes schémas. Ce travail peut aussi avoir pour but de trouver un métier ou une fonction plus en adéquation avec vos réels besoins.

Acceptation et réflexion

Cette seconde étape, c’est l’acceptation et la réflexion.

Elle implique de confronter la réalité du burn out, de reconnaître que la voie que vous avez prise n’est pas viable, et qu’un changement est nécessaire pour votre bien-être.

Cette confrontation est cruciale pour aborder la maladie professionnelle qu’est le burn out – qui, rappelons-le, est souvent négligée ou mal comprise dans le monde du travail.

La réflexion introspective aide à comprendre les causes du burn out, qu’elles soient liées à la nature de votre emploi, à votre environnement professionnel, ou à un déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Exploration de soi

L’exploration de soi est une autre phase essentielle. À ce stade, il est important d’identifier vos intérêts profonds et vos talents naturels, en vous concentrant sur les activités qui vous procurent de l’énergie plutôt que de l’épuisement !

Cette phase encourage à évaluer les intérêts personnels, y compris ceux en dehors du cadre professionnel tels que les loisirs ou les lectures.

Vous pourriez y trouver des pistes potentielles pour votre reconversion !

Évaluation des options

L’évaluation des options comprend plusieurs choses. La considération de formations ou de certifications pour ouvrir de nouvelles opportunités professionnelles ; un changement de secteur ou de métier où vos compétences actuelles seraient transférables ; l’entrepreneuriat pour celles et ceux séduits par la création de leur propre entreprise ; etc.

Cette diversité d’options montre que les actifs en reconversion ont plusieurs chemins possibles, qui vont dépendre de leurs aspirations et compétences.

Planification financière et réalisme

Enfin, la planification financière et le réalisme sont cruciaux.

Une reconversion implique souvent une période de baisse de revenu, ce qui nécessite un filet de sécurité solide qui va inclure économies ou autres sources de revenus.

Vous ne vous lanceriez pas dans l’ascension du Mont-Blanc sans boussole !

Il est également important d’avoir des attentes réalistes en matière de temps et d’efforts requis pour la reconversion.

Cette planification aide à gérer les maladies psychologiques telles que le stress et l’anxiété qui peuvent accompagner une telle transition.

Surmonter les obstacles pour se reconvertir après un burn out

🚧 Arrivé(e) à ce stade, vous savez identifier un burn out mais aussi les grandes étapes de la reconversion post-burn out.

Pour finir en beauté, je vous propose d’acquérir les bons réflexes pour surmonter les défis et les obstacles qui vont se présenter à vous pendant ce processus !

Mais mieux vaut y faire face plutôt que de se mettre la tête dans le sable, pour vivre une suite de carrière vraiment plus enthousiasmante !

Les peurs et les doutes

Douter, appréhender, voire carrément flipper constituent une part naturelle du changement. Notamment lorsqu’il s’agit d’un changement aussi significatif que de quitter son job pour se lancer dans un nouveau domaine !

Ces craintes peuvent inclure l’appréhension de l’échec, l’incertitude financière ou le jugement des autres (elles existent dans une majorité des cas de reconversion mais, pour ne rien arranger, sont exacerbées par la maladie qu’est le burn out…).

Reconnaître ces craintes et les accepter est la première étape pour les surmonter.

Des stratégies de gestion comme la pensée positive et la remémoration des réussites passées peuvent être très bénéfiques !

En outre, il est essentiel de ne pas hésiter à chercher du soutien, que ce soit sous forme de conseils professionnels, de groupes de soutien, ou simplement par des discussions avec des proches éclairés et bienveillants.

Les pressions sociales

La gestion des pressions sociales constitue également un aspect important. Lors d’une reconversion, il est fréquent de faire face à des opinions et des attentes de la part de l’entourage.

Et même si elles se veulent bienveillantes, elles peuvent constituer une charge supplémentaire sur vos épaules.

Il est vital de vous rappeler que votre parcours est personnel et ne doit pas nécessairement répondre aux attentes des autres !

Prendre soin de soi et trouver du soutien

L’importance du soutien ne doit pas être sous-estimée.

Vous l’avez peut-être oublié du fait de votre surmenage, mais prendre soin de soi, que ce soit par une alimentation équilibrée, une activité physique régulière, un sommeil suffisant ou des pauses mentales, est la priorité n°1 quand on va vers le burn out !

C’est là tout le paradoxe : c’est quand on en a le plus besoin qu’on oublie l’essentiel…

Des illustrations ?

Le stress et l’anxiété du burnout vous poussent à avaler des cochonneries. À boire le verre de trop pour décompresser.

Quant au sport, ça fait un moment que ses vertus (prouvées) vous passent largement au-dessus de la tête : vous zappez la sortie à vélo ou le petit jogging  parce que vous avez toujours une urgence à régler, ou que vous êtes déjà trop cramé(e) pour avoir l’énergie ne serait-ce que d’enfiler vos baskets.

Mais je ne saurais trop vous conseiller de vite reprendre vos bonnes habitudes pour déjà aller mieux : un bon bol d’air… et un gros bol de légumes vert.

Petit bonus vertueux : une bonne séance de sport ne pourra que vous aider à retrouver un meilleur sommeil !

Oh, et n’oubliez pas que vous n’êtes pas seul(e) : les autres comptent.

Le self-care, comme disent les anglophones, inclut également la construction d’un réseau de soutien composé d’amis, de membres de la famille, de collègues, ou de professionnels comme des coachs de carrière ou des psychothérapeutes.

Conclusion

🙂 La reconversion post-burnout vous apparaît semée d’embûches ?

C’est tout le contraire !

Elle est surtout une opportunité unique de vous réinventer, de redéfinir vos priorités et de redécouvrir ce qui vous anime véritablement.

Changer de cap après un burn-out n’est pas seulement une question de changer de métier ou de secteur d’activité : c’est un processus profond de transformation personnelle et professionnelle.

Il s’agit de trouver un équilibre entre ce que l’on fait et ce qui résonne vraiment en nous, de renouer avec ses intérêts et de les mettre au service de son travail, que ce soit en tant que travailleur indépendant au service de ses clients ou en tant qu’employé.

En accueillant ce changement non pas comme une fin en soi mais comme une étape dans un voyage de développement personnel, vous pouvez transformer une expérience difficile en une formidable opportunité de croissance.

Surtout, il est essentiel de vous rappeler que vous n’êtes pas seul(e) dans cette aventure.

En vous appuyant sur les ressources humaines adéquates, en cherchant l’aide de professionnels et en vous entourant de soutien, vous pouvez naviguer plus aisément à travers les situations complexes de la reconversion.

En fin de compte, la reconversion post-burnout est une invitation à embrasser le changement, à réévaluer vos priorités et à vous lancer dans un parcours qui, bien que parfois ardu, est riche en promesses.

On s’y met ?

Une formation pour les professionnel(le)s qui veulent changer

Décidé(e) à sauter le pas ?

Mon métier est d’aider les professionnel(le)s à trouver leur voie grâce à l’ikigai.

Contrairement à l’écrasante majorité des « conseillers » et autres « coachs » qui pullulent sur le web, je n’oublie pas le plus fondamental des éléments : je vous aide à inscrire votre projet professionnel dans un projet de vie global, qui prend en compte toutes les facettes de votre personnalité.

Comment je m’y prends ?

J’ai mis au point une formation appelée Bilan de compétences Ikigai.

À l’issue de cette formation, intégralement finançable par votre Compte personnel de formation (CPF) si vous exercez dans le marché du travail français :

1. vous saurez ce qui vous fait vibrer et vous donne de l'énergie pour déplacer des montagnes

2. vous serez sûr(e) de vous et de vos choix de vie, comme jamais auparavant

3. vous mettrez le doigt sur de nouvelles opportunités pour augmenter vos revenus rapidement

4. vous vous sentirez à votre place grâce à un métier qui a du sens et dans lequel vous êtes acteur(rice) de votre vie

À travers cette formation, c’est un accompagnement individualisé que je vous propose. Et au préalable, je vous délivre des informations personnalisées gratuitement et sans aucun engagement de votre part.

Tous les détails de la formation pour trouver votre voie

Accompagnement personnel et suivi inclus

Cet article en résumé :

Résumé de l’article Reconversion après burn out

Mes autres articles sur la reconversion professionnelle

🤓 Ma mission de psychopédagogue-formateur m’a amené à croiser de nombreux profils issus de métiers divers. Ils m’ont inspiré plusieurs articles, dont voici quelques exemples dans lesquels vous vous retrouverez peut-être :


5/5 - (2 votes)

Article mis à jour le : 18/02/2024

Cet article vous a plu ? Moi, c'est Julien Thomas.

Psychopédagogue et chercheur spécialisé dans l'orientation. J'ai été publié chez plusieurs Editeurs scientifiques comme Routledge ou Elsevier.

Mais au delà des diplômes, ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a d'unique chez vous qui cherchez votre véritable voie pour trouver et décrocher le job qui vous correspond le plus !

C'est sur ce principe fondateur que j'ai orienté ou reconverti avec succès 800+ personnes depuis 2008.
Pour y arriver, j'offre mon sens de l'écoute, une expertise reconnue de plusieurs années et des outils scientifiques.
  • Formateur d'adultes depuis 2006.
  • Conseiller en insertion professionnelle à partir de 2008.
  • Missions de recrutement de 2009 à 2014.
  • Réalisation d’un doctorat en psychologie de 2012-2016.
  • Entrepreneur à son compte depuis 2016.

Vous avez des questions sur votre parcours professionnel ? 

Je suis là pour vous apporter des réponses.

En découvrir plus à propos de Julien Thomas

D'autres ressources peuvent vous intéresser

Comment enfin Concilier Travail et Vie privée ?
J’ai peur de faire un burnout : que dois-je faire ?
Comment Reprendre le Travail Après un Burn-Out : Mode d’Emploi
 Vous aimeriez rajouter quelque chose ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}