• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Je ne me sens pas bien au travail : comment réagir ?

Je ne me sens pas bien au travail : comment réagir ?

Vous ressentez une insatisfaction croissante au travail ?

Rassurez-vous : de nombreux professionnels, en France comme en Suisse ou Belgique, cherchent un épanouissement au-delà du simple salaire !

Quand la motivation et la passion disparaissent, le bien-être professionnel en pâtit.

Si vous n'êtes pas bien au travail aujourd'hui, voici un guide pour vous aider à comprendre les causes de ce mal-être et explorer des solutions concrètes pour retrouver un équilibre entre votre carrière et votre vie personnelle.

Ensemble, voyons comment transformer ce sentiment de malaise en une opportunité de réinvention professionnelle.


Une montée des sentiments d’insatisfaction au travail

😟 De nos jours, une journée de travail n’est plus seulement perçue comme une simple suite de tâches à accomplir : c’est également un lieu de réalisation de soi.

Comme vous sûrement, les travailleurs cherchent non seulement un salaire, mais aussi une mission, une passion, une vocation.

Lorsque cet équilibre est rompu ou que l’une de ces composantes fait défaut, eh bien c’est tout l’épanouissement professionnel qui est en jeu.

Ce mal-être, souvent silencieux au début, peut se traduire par une perte de motivation, un manque d’enthousiasme, ou même des signes de détresse plus sérieux comme le burn-out.

Plus de la moitié des actifs désireux de changer de métier

Et quand je parle des travailleurs, je fais en réalité allusion à plus de la moitié d’entre eux : selon une étude réalisée en 2023 par l’institut Yougov, deux tiers des actifs français envisagent de changer de poste.

Cette tendance à la recherche de sens et de satisfaction au travail, observable en France comme en Belgique mais pas uniquement, pose une question fondamentale : comment trouver un travail qui nous correspond vraiment ?

Comment aligner ce que l’on fait quotidiennement avec qui l’on est réellement ?

Pour répondre à ces questions, essayons de comprendre les causes et les conséquences de cette insatisfaction professionnelle croissante.

Identifier la source du malaise

🕵️ Se sentir mal dans son environnement professionnel peut avoir des racines multiples.

Bien souvent, la première étape vers une solution passe par l’identification claire de ces causes.

Elles peuvent être de nature externe, liées à l’environnement de travail, ou interne, en rapport avec notre propre perception et nos aspirations.

Des causes externes…

Relations interprofessionnelles, environnement de travail, manque de reconnaissance : les racines de votre malaise peuvent être strictement indépendantes de vous.

Des relations tendues avec la hiérarchie ou les collègues

Une ambiance professionnelle tendue peut être le résultat de mésententes avec sa hiérarchie ou avec les collègues.

La sensation de ne pas être soutenu, compris ou respecté peut engendrer stress et désillusion.

Des conflits non résolus, une communication défaillante ou des jeux de pouvoir toxiques minent la confiance et peuvent rendre le quotidien professionnel pesant.

Un environnement de travail inadapté

L’environnement matériel et immatériel joue un rôle majeur dans notre bien-être au travail.

Un espace de travail bruyant, mal éclairé ou ergonomiquement inadapté peut entraver notre productivité et notre confort (eh oui, ça tient parfois à pas grand-chose !).

De même, un contexte professionnel où règnent la compétitivité à outrance, la méfiance ou l’absence de solidarité peut être délétère pour le moral.

Un manque de reconnaissance ou d’évolution professionnelle

Sentir que son travail n’est pas reconnu ou valorisé est l’une des principales sources d’insatisfaction.

L’absence de perspectives d’évolution, que ce soit en termes de carrière, de responsabilités ou de rémunération, peut conduire à une sensation de stagnation et de dévalorisation.

… et des causes internes

Perte de sens, sentiment de ne pas être à votre place, décalage de valeurs : à l’inverse, il arrive que votre malaise puise ses sources directement en vous.

Une perte de sens ou d’intérêt pour les tâches réalisées

Avec le temps, il est possible que l’intérêt pour les missions qui nous sont confiées… s’émousse.

Cette lassitude peut être due à une répétition des mêmes tâches, à un désintérêt croissant pour le secteur d’activité ou à une désillusion concernant l’impact réel de son travail.

À ce propos, l’entreprise britannique spécialisée dans les ressources humaines Robert Half avait réalisé une étude auprès de 2 000 personnes qui avait montré que l’âge où l’on commençait à se lasser de son travail était généralement… 35 ans.

Le sentiment de ne pas être à sa place

Parfois, le malaise ressenti au travail découle d’une intuition profonde : celle de ne pas être à sa place.

Un sentiment qui peut se traduire par une sensation d’inadéquation entre sa personnalité, ses compétences et le rôle que l’on est amené à jouer au sein de l’entreprise.

Un décalage entre les valeurs personnelles et celles de l’entreprise

Lorsque les valeurs prônées par l’entreprise entrent en conflit avec nos propres principes, ça peut conduire à un sentiment d’aliénation.

Travailler pour une cause ou dans un contexte qui va à l’encontre de ce que l’on estime juste ou important peut éroder le sens que l’on donne à son activité professionnelle et, par extension, à sa propre identité.

En comprenant ces sources potentielles de malaise, vous pouvez mieux cerner les actions à entreprendre pour retrouver un équilibre professionnel et personnel !

Les conséquences sur la vie quotidienne

❤️‍🩹 Le malaise professionnel ne se cantonne pas aux heures de bureau (ce serait trop simple !).

Ses répercussions s’infiltrent bien souvent dans la vie personnelle et influencent notre état psychologique et physique.

Les conséquences d’un environnement de travail inadapté ou d’un alignement professionnel insatisfaisant peuvent être lourdes et impacter profondément la qualité de vie.

Sur le plan psychologique…

Anxiété, perte de confiance, difficultés à déconnecter : ah, le cerveau humain est plein de surprises… dont on se passerait allégrement !

Stress, anxiété… et burn-out

Dans le rapport-fleuve Le mal-être au travail : passer du diagnostic à l’action déposé au Sénat français en 2010 (mais toujours pertinent près de 15 ans plus tard !), le stress constitue déjà l’un des premiers points avancés.

Le stress chronique, fruit d’une pression constante ou d’une insatisfaction professionnelle, peut rapidement évoluer en anxiété, voire conduire au burn-out.

Ce dernier, souvent décrit comme l’épuisement professionnel, est le résultat d’une tension accumulée et non résolue.

Il s’accompagne d’un profond sentiment de vide, d’une dépersonnalisation et d’une diminution des performances professionnelles.

Une perte de confiance en soi

L’insatisfaction ou les tensions au travail peuvent éroder la confiance en soi.

Se sentir inadéquat, sous-évalué ou incapable d’atteindre les objectifs fixés peut engendrer des doutes profonds sur ses compétences et sa valeur en tant que professionnel.

Des difficultés à déconnecter du travail

Lorsque le travail devient source de préoccupations constantes, déconnecter devient difficile.

Ce facteur peut se traduire par une rumination, une incapacité à se détendre en dehors des heures de travail, ou une obsession pour des détails professionnels lors de moments censés être dédiés au repos ou aux loisirs.

En gros, vous pensez encore et toujours au taf même lorsque vous jouez avec vos enfants ou regardez une série à la qualité discutable sur Netflix…

… et sur le plan physique

Adressée par bien des chercheurs, l’influence de l’esprit sur le corps est une réalité.

Se sentir mal au travail, c’est risquer troubles du sommeil, maux de tête et autres indispositions chroniques.

Une fatigue chronique

L’épuisement émotionnel et mental se traduit souvent par une fatigue physique persistante.

Même après une bonne nuit de sommeil, le réveil est difficile, la journée s’avère longue, et l’énergie manque pour accomplir les tâches du quotidien...

Une sorte de gueule de bois, quoi, mais sans le plaisir de la petite bière la veille.

Des troubles du sommeil

L’anxiété ou les préoccupations liées au travail peuvent perturber le sommeil.

Difficultés d’endormissement, réveils nocturnes fréquents, cauchemars liés au travail ou sommeil non réparateur sont autant de signes d’un déséquilibre.

Maux de tête, troubles digestifs et autres pépins

Et comme si ça ne suffisait pas, le stress et l’anxiété ont des répercussions sur le corps.

Les maux de tête peuvent devenir fréquents, les troubles digestifs (comme l’acidité, les ballonnements ou la constipation) peuvent s’installer, ou d’autres symptômes comme des douleurs musculaires peuvent apparaître.

Pas besoin de rentrer dans les détails : reconnaître ces signes est capital !

Ils sont autant d’alertes indiquant qu’il est temps de prendre du recul, de réévaluer sa situation professionnelle et de chercher des solutions pour retrouver un équilibre de vie sain.

Les premiers pas pour aller vers un mieux-être

⚕️ Vous l’avez compris : face au malaise professionnel, il est essentiel de ne pas rester passif.

Agir et chercher des solutions pour se réaligner avec ses aspirations est essentiel pour retrouver un équilibre de vie.

Mais… par où commencer ?

Voyons quelques pistes pour entreprendre cette démarche salvatrice !

S’écouter : prendre un moment pour réfléchir à ses aspirations profondes, ses besoins et ses envies

Avant toute chose, il est primordial de se reconnecter à soi-même.

Prendre un moment de calme, loin des sollicitations du quotidien, pour se poser des questions fondamentales.

Qu’est-ce qui me motive réellement ?

Quelles sont mes passions ?

Quels sont mes besoins non satisfaits dans mon travail actuel ?

Où est-ce que je souhaite être dans 5, 10, 15 ans ?

Ces réflexions, parfois difficiles, sont essentielles pour mieux comprendre d’où vient le malaise et vers quoi on souhaite tendre.

Dialoguer : ouvrir le dialogue avec ses supérieurs ou ses collègues pour envisager des solutions au sein de l’entreprise

Il est possible que certains malaises puissent être résolus directement au sein de l’entreprise actuelle.

Peut-être y a-t-il des aménagements possibles, des opportunités de formation ou de nouvelles missions plus alignées avec vos aspirations ?

Discuter ouvertement et honnêtement de ses ressentis avec sa hiérarchie ou ses collègues peut ouvrir des portes inattendues.

La communication est la clé : elle permet non seulement d’exprimer ses besoins, mais aussi de comprendre les enjeux de l’entreprise et de trouver un terrain d’entente !

S’informer : sur les possibilités de formation, de reconversion ou d’accompagnement professionnel

Si un changement plus radical s’impose, ou si vous ressentez le besoin de vous réorienter totalement, il est essentiel de vous informer sur les options qui s’offrent à vous.

Les centres de formation, les salons professionnels, les conseillers ou les organismes spécialisés en reconversion peuvent constituer des ressources précieuses.

Et pour être encore plus pragmatique, il est également judicieux de s’informer sur les domaines d’activité en croissance, les métiers d’avenir ou les secteurs en quête de compétences spécifiques.

Cette phase d’information vous permettra de mieux cerner les opportunités, de vous projeter et de prendre des décisions éclairées… pour le meilleur.

En bref : se sentir mal au travail n’est pas une fatalité.

Avec de la réflexion, de la communication et de la recherche proactive, il est (vraiment) possible de retrouver un chemin professionnel en phase avec ses aspirations profondes et ses compétences !

Plus heureux chaque jour avec l’ikigai

 🙂  Décidé(e) à sauter le pas ?

Depuis des années, mon métier, c’est d’accompagner les professionnel(le)s de France et d’ailleurs à trouver ce pourquoi ils sont le plus fait.

Voici comment.

Un accompagnement professionnel pour un nouveau départ à tout âge

Dans un monde où la quête de sens au travail devient primordiale, mon accompagnement se distingue en mettant l’accent sur l’intégration de votre projet professionnel à un projet de vie global. Cette approche unique révèle pas à pas toutes les facettes de votre personnalité pour en extraire le plein potentiel.

Qu’est-ce qui rend le Bilan de Compétences Ikigai différent ?

J’ai développé un bilan exclusif : le Bilan de Compétences Ikigai. Qui répond aux objectifs du bilan tout en étant inspiré du concept de l’ikigai, une philosophie japonaise qui vise à trouver sa "raison d’être". Ma méthodologie vous guide de la découverte de votre véritable voie jusqu’à sa réalisation concrète. 

Ma méthode

  • Approche Ikigai : fondée sur les enseignements des chercheurs et psychologues japonais pour vous aider à trouver l’équilibre parfait, en analysant notamment : vos intérêts profonds, vos motivations intrinsèques, compétences acquises et talents naturels, vos besoins, vos valeurs authentiques, et bien plus encore...

  • Validation scientifique : chaque outil que je mets à votre disposition a été rigoureusement sélectionné pour son efficacité prouvée, vous assurant une expérience basée sur des méthodes éprouvées

Pour qui ?

Que vous soyez en début de carrière, en plein questionnement professionnel, ou à la recherche d’un renouveau à un âge plus avancé, ce programme est conçu pour s’adapter à tous les professionnels désireux de donner un sens profond à leur parcours professionnel.

À l’issue de cet accompagnement, finançable par votre Compte personnel de formation (CPF) si vous exercez dans le marché du travail français :

  1. vous saurez ce qui vous fait vibrer et vous donne de l’énergie pour déplacer des montagnes

  2. vous serez sûr(e) de vous et de vos choix de vie, comme jamais auparavant

  3. vous mettrez le doigt sur de nouvelles opportunités pour aligner vos revenus sur vos talents et aspirations

  4. vous vous sentirez à votre place grâce à un métier qui a du sens et dans lequel vous êtes acteur(rice) de votre vie

Votre accompagnement sur-mesure

À travers ce programme, c’est un accompagnement individualisé que je vous propose.

Et au préalable, je vous délivre des informations personnalisées gratuitement et sans aucun engagement de votre part.

Tous les détails de la formation pour trouver votre voie

Accompagnement personnel et suivi inclus


Cet article en résumé :

Résumé de l’article Je ne me sens pas bien au travail

Mes autres articles sur la reconversion professionnelle

🤓 Ma mission de psychopédagogue-formateur m’a amené à croiser de nombreux profils issus de métiers divers.

Ils m’ont inspiré plusieurs articles, dont voici quelques exemples dans lesquels vous vous retrouverez peut-être :

5/5 - (4 votes)

Article mis à jour le : 16/05/2024

Cet article vous a plu ? Moi, c'est Julien Thomas.

Psychopédagogue et chercheur spécialisé dans l'orientation. J'ai été publié chez plusieurs Editeurs scientifiques comme Routledge ou Elsevier.

Mais au delà des diplômes, ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a d'unique chez vous qui cherchez votre véritable voie pour trouver et décrocher le job qui vous correspond le plus !

C'est sur ce principe fondateur que j'ai orienté ou reconverti avec succès 800+ personnes depuis 2008.
Pour y arriver, j'offre mon sens de l'écoute, une expertise reconnue de plusieurs années et des outils scientifiques.
  • Formateur d'adultes depuis 2006.
  • Conseiller en insertion professionnelle à partir de 2008.
  • Missions de recrutement de 2009 à 2014.
  • Réalisation d’un doctorat en psychologie de 2012-2016.
  • Entrepreneur à son compte depuis 2016.

Vous avez des questions sur votre parcours professionnel ? 

Je suis là pour vous apporter des réponses.

En découvrir plus à propos de Julien Thomas

D'autres ressources peuvent vous intéresser

Reconversion : les Clés pour Dépasser ses Peurs
Faut-il changer de job pour être heureux ?
Pourquoi Faire un Récit de Vie pour Trouver sa Voie Professionnelle
Pourquoi entamer sa reconversion professionnelle à 40 ans et comment la réussir
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}