• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Je suis débordé de travail : faire face à la surcharge

Je suis débordé de travail : faire face à la surcharge

Le sentiment d’être submergé par le travail est une réalité pour beaucoup.

Mais même lorsque vous avez l’impression d’être sous l’eau, gardez en tête qu’il ne suffit que de quelques efforts pour rallier la surface !

L’ambition de cet article : guider toutes celles et tous ceux se sentent débordé de travail, qui ressentent le besoin de faire une pause, de repenser leur carrière parce qu’ils ne savent plus quoi faire de leur vie, ou simplement de comprendre les raisons de leur malaise professionnel.


Le sentiment d’être submergé par le travail : un peu de contexte

🔎 Vous êtes nombreux à exprimer un sentiment d’accablement et d’épuisement lié à votre job.

Entre les réunions à n’en plus finir, les boîtes e-mails qui débordent, et la pression constante pour être plus performant, ce n’est pas compliqué de se sentir noyé sous le poids de ses responsabilités.

Ce sentiment, souvent qualifié de "débordement", ne se limite pas à une simple fatigue passagère.

Il est, pour beaucoup, le reflet d’une réalité quotidienne où le travail empiète sur la vie personnelle, où les week-ends servent à rattraper le retard, et où la coupure entre vie professionnelle et vie privée semble de plus en plus ténue.

L’importance de trouver un équilibre dans sa vie professionnelle et de réfléchir à sa vocation

Face à cette réalité, il est essentiel de s’interroger sur la nature de notre relation au travail.

Est-il seulement un moyen de subsistance, ou reflète-t-il une part de notre identité ?

L’équilibre entre vie professionnelle et personnelle est non seulement essentiel pour notre bien-être mental et physique, mais il est également lié à notre sentiment d’accomplissement et de réalisation personnelle.

Seulement voilà : trouver cet équilibre est souvent plus facile à dire qu’à faire !

Ça nécessite de la réflexion, de la prise de recul, et parfois même une remise en question de la voie professionnelle choisie.

Car au-delà de la simple recherche d’un job, il s’agit de trouver sa vocation, ce qui donne du sens à nos actions et qui aligne nos aspirations profondes avec nos activités quotidiennes.

Dans ce contexte, la philosophie de l’ikigai, dont je parlerai plus en détail à la fin de cette page, offre des pistes précieuses pour ceux qui cherchent à redonner du sens à leur parcours professionnel.

Mais ne grillons pas les étapes et commençons par le commencement…

Comprendre la source du débordement

🌊 C’est comme tout : pour comprendre les conséquences, il faut d’abord s’intéresser aux causes.

Et, dans notre cas, se poser une question : pourquoi suis-je débordé de boulot ?

Analyse de la situation actuelle

En la matière, facteurs externes et facteurs internes sont intimement liés.

Explications !

Différencier la quantité de travail de la perception du travail

Il est primordial de commencer par distinguer entre la réalité objective de la charge de travail et la manière dont nous la percevons.

Deux personnes peuvent avoir le même volume de tâches mais le vivre très différemment.

Vous le constatez avec votre propre expérience : vous avez bien un collègue qui est une véritable machine de guerre capable d’accomplir une tâche colossale en une matinée… et cet autre collaborateur qui a une fâcheuse tendance à se noyer dans un verre d’eau.

Alors que l’une pourrait se sentir écrasée par la pression, l’autre pourrait percevoir la situation comme stimulante.

Cette différence de perception provient souvent de la manière dont nous organisons notre temps, de notre niveau de préparation, ou encore de notre capacité à gérer le stress.

Identifier les facteurs externes

Vos sources de débordement peuvent d’abord être externes, autrement dit être indépendantes de votre personne en particulier.

Premièrement, la surcharge de travail : dans certains secteurs ou entreprises, il est courant d’accumuler plus de tâches que ce que l’on peut raisonnablement gérer dans un laps de temps donné (le résultat d’une mauvaise organisation ou d’une pression managériale excessive).

Deuxièmement, les attentes managériales : la pression pour atteindre des objectifs ambitieux, parfois irréalistes, peut mener à un sentiment permanent d’urgence et de course contre la montre.

Troisièmement, l’environnement de travail : un espace de travail bruyant, des interruptions fréquentes ou un manque d’outils adaptés peuvent significativement augmenter le sentiment de débordement.

Identifier les facteurs internes

À l’inverse, vos sources de débordement peuvent être internes, c’est-à-dire venir… de vous directement (mais ne le prenez pas trop personnellement, hein). 

En premier lieu, la procrastination : remettre à plus tard ce que l’on pourrait faire immédiatement est souvent une source de stress supplémentaire, car les tâches s’accumulent et deviennent plus intimidantes…

En deuxième lieu, la difficulté à déléguer : certains d’entre nous ont du mal à confier des responsabilités, craignant que le travail ne soit pas fait correctement.

En troisième lieu, le perfectionnisme : viser constamment la perfection peut mener à passer trop de temps sur des détails et à se sentir constamment insatisfait, et augmenter ainsi le sentiment d’être débordé.

Les conséquences sur la santé et le bien-être

Surcharge  de taf, attentes démesurées du N+1 ou des clients, environnement hostile, difficulté à déléguer : tous ces concepts un chouia anxiogènes exercent un impact tout à fait tangible sur votre bien-être.

Voici les principaux risques.

Stress et burn-out

Le sentiment persistant d’être débordé peut conduire au stress chronique, caractérisé par une tension constante, de l’irritabilité et de l’épuisement.

Si ce stress n’est pas géré, il peut évoluer vers le burn-out, un état de fatigue profonde, de désintérêt et de démotivation vis-à-vis du travail.

Impacts sur la vie personnelle et professionnelle

Être constamment submergé par le travail peut mener à des sacrifices dans la vie personnelle.

Les relations familiales et amicales peuvent en pâtir, tout comme les hobbies et les passions.

Professionnellement, la qualité du travail peut diminuer, la créativité peut s’étouffer et les opportunités de carrière peuvent être manquées.

Risques sur la santé physique et mentale

Outre le stress et le burn-out, être continuellement débordé peut avoir des conséquences tangibles sur la santé.

Les troubles du sommeil (vous êtes épuisé et, pourtant, vous n’arrivez plus à dormir – un comble !), les problèmes digestifs, les maux de tête, ou encore les troubles anxieux et dépressifs peuvent surgir ou s’aggraver à cause de la pression constante.

Stratégies pour gérer le débordement

💪 Comprendre les sources du débordement est la première étape pour y remédier.

En prenant conscience des facteurs externes et internes qui contribuent à ce sentiment, ainsi que de leurs conséquences, on peut commencer à élaborer des stratégies pour retrouver un équilibre professionnel.

Prioriser et organiser

Deux mots-clés : priorisation et organisation !

Voici des pistes de réflexion à appliquer à votre cas personnel.

L’importance de savoir dire non

Dans le monde professionnel, la capacité de dire non est essentielle… quoique souvent négligée.

Accepter systématiquement toutes les demandes et responsabilités qui nous sont confiées conduit inévitablement à la surcharge !

Savoir dire non, ce n’est pas simplement refuser du travail, mais plutôt établir des limites saines, protéger son temps et ses ressources, et assurer la qualité de son travail sur les tâches essentielles.

La méthode Eisenhower pour prioriser ses tâches

Pourquoi est-ce que je m’apprête à vous parler de 34e président des États-Unis en plein milieu de ce guide ?

Parce que le prédécesseur de JFK a légué son illustre nom à une méthode : la "matrice d’Eisenhower".

Cette méthode classifie les tâches en fonction de leur urgence et de leur importance.

Elle propose de les répartir en quatre catégories :

  • Urgent et important : à faire immédiatement, quoi

  • Important, mais pas urgent : à planifier

  • Urgent, mais pas important : à déléguer si possible

  • Ni urgent, ni important : à envisager d’éliminer

En appliquant régulièrement cette méthode, vous pouvez vous focaliser sur ce qui a réellement de la valeur tout en évitant les distractions !

L’utilisation d’outils de gestion du temps

Si vous êtes encore attaché à votre petit bloc-notes et votre stylo Bic, grand bien vous fasse (et je le dis sans sarcasme !).

Mais depuis l’invention du papier, l’humanité a fait quelques menus progrès, notamment dans la création d’outils pouvant aider à mieux organiser son temps et ses tâches.

Citons d’abord les agendas : ils permettent de planifier ses journées et de visualiser son emploi du temps, mais bon, vous connaissez déjà sûrement le principe.

Continuons avec les applications : des solutions comme Trello, Asana ou Todoist offrent une vision claire de ses projets et tâches à accomplir.

Enfin, terminons avec certaines techniques, comme la technique Pomodoro : elle suggère de travailler intensément pendant 25 minutes puis de prendre une pause de 5 minutes.

Effets garantis sur votre concentration et votre productivité !

Déléguer pour mieux respirer

Déléguer [verbe] : confier un pouvoir à quelqu’un, le lui transmettre.

Synonymes : léguer, transférer.

Et si (une partie de) la solution, elle était là ?

Identifier ce qui peut être confié à d’autres

Il est essentiel de reconnaître que l’on ne peut pas tout faire soi-même.

Une personne incapable de déléguer est souvent appelée un micro-manager.

On pourrait aussi utiliser des termes comme perfectionniste ou control-freak pour décrire une telle personne, bien que le dernier terme soit un peu péjoratif…

Identifier les tâches qui peuvent être confiées à d’autres, que ce soit au sein de son équipe ou à des prestataires externes, permet de réduire sa propre charge – CQFD !

Les avantages de la délégation pour soi et pour l’équipe

Mais déléguer n’est pas simplement un moyen de réduire sa propre charge de travail.

C’est aussi une opportunité de développement pour les membres de son équipe.

Déléguer permet de valoriser les compétences des collègues, de stimuler la montée en compétence en confiant des missions nouvelles ou plus complexes, et d’améliorer la cohésion d’équipe en cultivant la confiance mutuelle.

Du gagnant-gagnant !

Prendre du recul

Le tsunami de boulot que scrutiez au loin, sur la ligne d’horizon, s’approche dangereusement… voire vous a déjà inondé(e) ?

Il est temps de faire quelques pas en arrière.

Voici comment.

L’importance de ménager des pauses

Ce n’est pas forcément très intuitif, mais vous l’avez sûrement déjà constaté par vous-même : les journées de travail non-stop ne sont pas les plus productives.

Au contraire, elles peuvent mener à l’épuisement et à la baisse de qualité du travail.

Essayez de relire un texte après trois heures à charbonner sans relâche : les incohérences et autres coquilles vous passeront sous le nez…

Ménager des pauses régulières, même courtes, permet de recharger ses batteries, de gagner en concentration et de maintenir un niveau de performance optimal.

Savoir s’accorder du temps pour soi

Au-delà des pauses dans la journée, il est vital de s’accorder régulièrement des moments pour soi, que ce soit pour pratiquer une activité que l’on aime, passer du temps en famille ou simplement se reposer.

Ces moments permettent de se ressourcer et d’aborder le travail avec un esprit plus clair et serein.

En somme, gérer le sentiment de débordement demande une approche proactive.

En mettant en place ces stratégies, on se donne les moyens de travailler plus sereinement, d’être plus productif et, finalement, de retrouver l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle !

La reconversion professionnelle comme solution ?

🤔 Et si la solution à vos problèmes résidait en un changement plus radical ?

Parlons à présent reconversion professionnelle en évoquant d’abord les signes qu’il est temps de changer, puis les étapes pour changer de travail (et un peu de vie) en toute sérénité.

Les signes qu’il est temps de changer

Sentiment de lassitude et de démotivation, décalage entre valeurs personnelles et valeurs de l’entreprise, envie de nouveaux défis ou de redonner du sens à sa vie pro : certains signaux ne trompent pas !

Un sentiment de lassitude et de démotivation

Au fil du temps, il est possible que ce qui nous passionnait autrefois dans notre métier ne nous inspire plus autant.

Ce sentiment de lassitude peut être ponctuel, dû à des circonstances particulières, ou plus profond, signalant un véritable désamour pour son poste actuel.

Si cette sensation perdure, elle peut être le signe qu’il est temps de considérer d’autres horizons professionnels…

Un décalage entre les valeurs personnelles et celles de l’entreprise

Lorsque l’on ressent un décalage important entre ses propres valeurs et celles véhiculées par son entreprise ou son secteur d’activité, une tension peut s’installer.

Ce caractère incongru peut mener à un sentiment de malaise, voire à des conflits internes.

Si ce décalage persiste, il peut être préférable de se tourner vers un environnement professionnel plus en adéquation avec ses convictions.

Une envie de nouveaux défis ou de redonner du sens à sa vie professionnelle

Avec le temps, il est naturel de rechercher de nouveaux défis ou de vouloir avoir un impact plus significatif.

Après tout, ce n’est pas parce que vous avez atteint 40 ans ou 50 ans que vous avez cessé d’avoir l’esprit aventureux !

Si on ressent que nos talents ne sont pas pleinement exploités ou que notre travail actuel n’a pas le sens qu’on aimerait lui donner, eh bien ce peut être l’impulsion nécessaire pour envisager une reconversion.

Les étapes de la reconversion

Se reconvertir, d’accord – mais comment ?

Voici quelques (excellents) réflexes : réfléchir à vos aspirations et compétences, explorer différentes pistes professionnelles… et vous faire accompagner !

Une réflexion sur ses aspirations et compétences

Avant de se lancer dans une nouvelle voie, il est essentiel de se poser les bonnes questions.

Qu’est-ce qui me passionne vraiment ?

Quels sont mes talents naturels ?

Quel environnement de travail me conviendrait le mieux ?

Cette introspection est fondamentale pour orienter sa reconversion dans une direction qui nous convient réellement !

L’exploration des pistes professionnelles

Une fois dessinée une idée plus claire de ses aspirations, il est temps de rechercher les métiers ou secteurs qui pourraient y correspondre.

Cette étape peut passer par des rencontres avec des professionnels, des salons de l’emploi, ou encore des bilans de compétences.

L'objectif : définir des pistes concrètes et réalistes pour sa future carrière !

La formation et l’accompagnement

Dans de nombreux cas, une reconversion nécessite d’acquérir de nouvelles compétences ou de renforcer celles existantes.

Ici, vous n’échapperez sans doute pas à une formation, un stage ou encore un mentorat.

En outre, l’accompagnement par un vrai conseiller peut constituer un atout précieux pour être guidé et soutenu dans cette transition.

En conclusion, opter pour une reconversion professionnelle n’est pas une décision à prendre à la légère.

C’est un parcours exigeant mais potentiellement très enrichissant !

En prenant le temps de bien réfléchir à ses aspirations et en se donnant les moyens d’atteindre ses objectifs, il est possible de trouver une voie professionnelle plus épanouissante et en phase avec ses valeurs profondes… sans se laisser déborder.

Démarrer votre reconversion professionnelle

 🙂  Décidé(e) à sauter le pas ?

Depuis des années, mon métier, c’est d’accompagner les professionnel(le)s de France et d’ailleurs à trouver ce pourquoi ils sont le plus fait.

Voici comment.

Un accompagnement professionnel pour un nouveau départ à tout âge

Dans un monde où la quête de sens au travail devient primordiale, mon accompagnement se distingue en mettant l’accent sur l’intégration de votre projet professionnel à un projet de vie global. Cette approche unique révèle pas à pas toutes les facettes de votre personnalité pour en extraire le plein potentiel.

Qu’est-ce qui rend le Bilan de Compétences Ikigai différent ?

J’ai développé un bilan exclusif : le Bilan de Compétences Ikigai. Qui répond aux objectifs du bilan tout en étant inspiré du concept de l’ikigai, une philosophie japonaise qui vise à trouver sa "raison d’être". Ma méthodologie vous guide de la découverte de votre véritable voie jusqu’à sa réalisation concrète. 

Ma méthode

  • Approche Ikigai : fondée sur les enseignements des chercheurs et psychologues japonais pour vous aider à trouver l’équilibre parfait, en analysant notamment : vos intérêts profonds, vos motivations intrinsèques, compétences acquises et talents naturels, vos besoins, vos valeurs authentiques, et bien plus encore...

  • Validation scientifique : chaque outil que je mets à votre disposition a été rigoureusement sélectionné pour son efficacité prouvée, vous assurant une expérience basée sur des méthodes éprouvées

Pour qui ?

Que vous soyez en début de carrière, en plein questionnement professionnel, ou à la recherche d’un renouveau à un âge plus avancé, ce programme est conçu pour s’adapter à tous les professionnels désireux de donner un sens profond à leur parcours professionnel.

À l’issue de cet accompagnement, intégralement finançable par votre Compte personnel de formation (CPF) si vous exercez dans le marché du travail français :

  1. vous saurez ce qui vous fait vibrer et vous donne de l’énergie pour déplacer des montagnes

  2. vous serez sûr(e) de vous et de vos choix de vie, comme jamais auparavant

  3. vous mettrez le doigt sur de nouvelles opportunités pour aligner vos revenus sur vos talents et aspirations

  4. vous vous sentirez à votre place grâce à un métier qui a du sens et dans lequel vous êtes acteur(rice) de votre vie

Votre accompagnement sur-mesure

À travers ce programme, c’est un accompagnement individualisé que je vous propose.

Et au préalable, je vous délivre des informations personnalisées gratuitement et sans aucun engagement de votre part.

Tous les détails de la formation pour trouver votre voie

Accompagnement personnel et suivi inclus


Cet article en résumé :

Résumé de l’article Je suis débordé de travail

Mes autres articles sur la reconversion professionnelle

🤓 Ma mission de psychopédagogue-formateur m’a amené à croiser de nombreux profils issus de métiers divers.

Ils m’ont inspiré plusieurs articles, dont voici quelques exemples dans lesquels vous vous retrouverez peut-être :

5/5 - (2 votes)

Article mis à jour le : 04/05/2024

Cet article vous a plu ? Moi, c'est Julien Thomas.

Psychopédagogue et chercheur spécialisé dans l'orientation. J'ai été publié chez plusieurs Editeurs scientifiques comme Routledge ou Elsevier.

Mais au delà des diplômes, ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a d'unique chez vous qui cherchez votre véritable voie pour trouver et décrocher le job qui vous correspond le plus !

C'est sur ce principe fondateur que j'ai orienté ou reconverti avec succès 800+ personnes depuis 2008.
Pour y arriver, j'offre mon sens de l'écoute, une expertise reconnue de plusieurs années et des outils scientifiques.
  • Formateur d'adultes depuis 2006.
  • Conseiller en insertion professionnelle à partir de 2008.
  • Missions de recrutement de 2009 à 2014.
  • Réalisation d’un doctorat en psychologie de 2012-2016.
  • Entrepreneur à son compte depuis 2016.

Vous avez des questions sur votre parcours professionnel ? 

Je suis là pour vous apporter des réponses.

En découvrir plus à propos de Julien Thomas

D'autres ressources peuvent vous intéresser

Comment enfin Concilier Travail et Vie privée ?
J’ai peur de faire un burnout : que dois-je faire ?
Reconversion après un burn out : de l’épuisement à l’épanouissement
Comment Reprendre le Travail Après un Burn-Out : Mode d’Emploi
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}