• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Je N’arrive Pas À Travailler : Comment Raviver La Flamme

Je N’arrive Pas À Travailler : Comment Raviver La Flamme

Vous êtes assis(e) à votre bureau et l’écran de l’ordinateur vous renvoie un regard vide. Le clavier, lui, reste lamentablement silencieux sous vos doigts hésitants.

Vous êtes censé(e) être plongé(e) dans votre travail mais vous n'y arrivez pas… C’est comme si, à l'intérieur, un moteur refusait obstinément de démarrer.

Pour beaucoup, cette sensation n’est pas étrangère.

Dans cet article, je vous propose d’explorer comment notre environnement de travail peut influencer notre productivité, de démanteler les pièges du multitâche et de la surcharge d’informations, et de révéler les aspects psychologiques souvent méconnus qui affectent notre travail au quotidien.

Pour, au final, repenser notre rapport au travail et redécouvrir ce qui rend une carrière véritablement épanouissante !

L’impact sous-estimé de l’environnement de travail

🕯️ Vous regardez autour de vous, et soudain, ça devient évident : votre environnement de travail ne vous incite pas vraiment à la productivité. Peut-être que la lumière est trop crue, que la température est un peu trop fraîche, ou que le désordre semble se multiplier autour de vous.

J’ai un scoop pour vous : votre environnement de travail joue un rôle bien plus important que vous ne pourriez l'imaginer dans votre capacité à être productif et épanoui professionnellement !

On a tous entendu parler de l’importance de l’ergonomie du bureau et de la nécessité d’avoir un espace de travail organisé. Mais pour commencer, on va aller plus loin afin de comprendre l’impact de ces détails apparemment insignifiants sur notre efficacité et notre bien-être au boulot.

Les détails qui comptent : c’est plus qu’une question d’esthétique

L’environnement de travail ne se limite pas à la disposition de votre bureau. Il comprend également l’atmosphère générale de votre lieu de travail, qu’il soit un bureau traditionnel, un espace de coworking ou même votre domicile. Les moindres détails peuvent influencer votre état d’esprit, votre niveau de stress et, en fin de compte, votre envie de travailler.

La lumière : entre ombre et clarté

Prenons un exemple simple : la lumière !

La lumière dans votre espace de travail peut sembler anodine, mais elle a un impact significatif sur votre productivité. Une lumière trop vive peut causer de la fatigue oculaire, des maux de tête et un sentiment de mal être. À l'inverse, une lumière trop faible peut vous rendre somnolent et moins concentré...

Trouver le juste équilibre est essentiel pour maintenir votre niveau d’énergie et votre concentration.

La température : le thermomètre de votre productivité

La température ambiante est un autre facteur souvent négligé.

Essayez de travailler une heure au dessus d'un velux en plein soleil ou avec un courant d'air froid qui vous parcourt le dos...

C'est tout bête mais ça va inévitablement vous distraire et réduire votre capacité à travailler efficacement.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les entreprises les plus pointues investissent dans des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation sophistiqués !

Le désordre : un camouflet pour votre efficacité

Fouillis, bordel, zbeul : donnez-lui le nom que vous voulez. Le désordre, lui aussi, est un véritable voleur de temps ! Pas besoin de citer d'études pour comprendre que travailler dans un espace désorganisé entraîne une perte de temps considérable à chercher des documents, des outils ou des informations.

Pire : le désordre peut également être l'un des signes avant-coureurs d'un burn out ou d'une dépression liée au travail. En effet, les personnes qui luttent contre le désordre de leur espace de travail peuvent aussi combattre des blocages mentaux, une flemme accablante ou un mal profond qui s’installe progressivement.

C’est pourquoi il est crucial de prêter attention à ces aspects pour préserver sa santé mentale et sa motivation au boulot.

En somme, rappelez-vous que l’impact de l’environnement de travail est personnel. Ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. C’est pourquoi il est essentiel de connaître votre propre réponse à ces facteurs et d’adapter votre environnement en conséquence !

Les aspects psychologiques méconnus

🧠 À présent, passons à ce que j’aime surnommer « l’iceberg » de la productivité, autrement dit ce qui se cache sous la surface !

Lorsqu’il est question de productivité au travail, nos esprits s’envolent vers des stratégies de gestion du temps bien huilées, des to-do lists interminables et la quête incessante de l’efficacité.

Toutefois, c’est dans les profondeurs de notre psychologie que se trouve la clé de notre capacité à exceller professionnellement, souvent occultée par une situation personnelle complexe.

Procrastination, autodiscipline, perfectionnisme : passage en revue !

La procrastination silencieuse

La procrastination (soit la tendance à ajourner, à remettre systématiquement au lendemain) est cette ombre qui plane sur nos bureaux, masquée par de bonnes excuses. Derrière ce voile se cachent des peurs, comme celle de l’échec, et des aspirations, comme celle du travail parfait, qui façonnent notre rapport à l’action. Pour la contrer, il ne suffit pas de vouloir ; il faut en comprendre les méandres et suivre des conseils pratiques adaptés à chaque cas.

L’autodiscipline et la volonté : au-delà des mythes

Là où nos résolutions semblent faillir devant la distraction, il existe des leviers psychologiques puissants. La recherche en psychologie dévoile que l’autodiscipline est un muscle que l’on peut fortifier par des techniques précises, et dépasser ainsi la simple volonté qui, souvent, s’érode avec le temps et sous la pression de nos responsabilités.

Le perfectionnisme : quand l’excellence devient un fardeau

Ah, le perfectionnisme… cet éternel double tranchant ! D’une part, moteur de qualité ; de l’autre, boulet qui entrave notre progression. Comment distinguer alors le perfectionnisme constructif de celui qui inhibe ?

La réponse réside dans l’équilibre et la compréhension des limites qui nous libèrent plutôt que de nous confiner sous une charge inutile.

La psychologie de la motivation : une boussole interne à calibrer

On entend souvent que la motivation est la clé du succès. Mais qu’est-ce qui nous pousse réellement à agir ? Il y a autant de réponses que d’individus…

En scrutant nos moteurs internes, on peut aligner nos désirs profonds avec nos aspirations professionnelles, et forger ainsi un élan durable. Cette exploration intérieure peut nous mener à changer d'emploi, à découvrir quelque chose de nouveau sur nous-mêmes, ou à accepter notre âge et les transitions de la vie avec grâce.

La meilleur façon d'apprendre... avec l'aide d'un allié inattendu

La peur de l’échec nous tient souvent en joug, altérant notre potentiel d’action. Cette terreur, née de scénarii catastrophiques fictifs, peut nous immobiliser.

Briser ce spectre exige de remettre en question nos croyances et d’apprivoiser l’échec. En gros, il faut le voir comme un allié, non comme un verdict ! Loin d’être une fin, l’échec est au contraire un tuteur discret qui recèle des leçons précieuses. Les figures les plus innovantes de l’Histoire ont souvent échoué avant de triompher, nous enseignant que l’échec est une étape normale, voire nécessaire, sur le chemin du succès !

Vaincre la peur de l’échec ne se fait pas en un claquement de doigts, mais à travers une série de pas réfléchis. En définissant des objectifs réalisables, en changeant notre perspective sur l’échec, en modérant notre perfectionnisme, et en nous focalisant sur ce que chaque expérience peut nous enseigner, nous transformons notre rapport à l’échec et, donc notre travail.

Tous ces moments de réflexion peuvent aussi être cruciaux pour la gestion de votre sommeil, affectant directement vos performances. En somme, la suite de votre carrière pourrait bien dépendre de comment vous gérez ces aspects cachés de votre vie professionnelle.

Le mythe du multitâche : la contre-productivité déguisée

🎇 Le multitâche (ou multitasking, soit le fait d’exécuter plusieurs actions en parallèle) est souvent célébré comme une compétence indispensable dans notre monde, où l’on s'attend à ce que les professionnels gèrent simultanément une foultitude d’actions…

Ainsi, on nous demande de naviguer entre des e-mails, des appels et des réunions, le tout dans un tourbillon numérique constant.

Pourtant, cette approche est loin d’être la panacée qu’elle promet d’être !

Les répercussions néfastes du multitâche

Loin de nous transformer en super-héros de l’efficacité, le multitâche tend plutôt à éparpiller notre attention, réduisant significativement la qualité de notre travail. Le cerveau humain n’est pas câblé pour se concentrer sur plusieurs tâches exigeant de l’attention en même temps.

En réalité, plutôt que de faire plusieurs choses à la fois, on fait du switch-tasking : on passe d’une tâche à l’autre avec rapidité, ce qui entrave notre concentration et augmente le temps nécessaire pour chaque tâche en raison des interruptions répétées.

Les recherches en neurosciences révèlent que seulement 2 % de la population est réellement apte au multitâche et que cette pratique peut non seulement diminuer la productivité de près de 40 %, mais aussi favoriser l’accumulation de stress, de fatigue cognitive, et mener à une baisse générale de la performance mentale.

En d’autres termes, loin d’optimiser notre temps, le multitâche… le dilapide.

L’assaut de l’information

Dans une époque caractérisée par une surabondance d’informations, normal d’être régulièrement submergés. Quantité d’e-mails non lus, notifications incessantes, fils d’actualités sans fin… Tout ça contribue à générer une surcharge cognitive qui peut diluer notre capacité d’attention et de réflexion profonde.

La surcharge d’informations est plus qu’une distraction ; elle est une agression constante contre notre corps et notre esprit, pouvant nous amener au bout de l’épuisement.

Conséquence : on peut facilement perdre de vue nos priorités à mesure que notre attention est fragmentée en de minuscules morceaux dispersés, créant des situations où l’on ne sait plus faire quand on est confronté à une difficulté.

Face à ces symptômes alarmants, il est crucial de se demander si des vacances du numérique pourraient être bénéfiques…

Redéfinir la productivité à l’ère du numérique

Face à cette réalité, il est impératif de redéfinir nos méthodes de travail. Le passage à une approche plus « mono-tâche », où l'on se concentre pleinement sur une seule activité à la fois, s’avère être une alternative plus efficace. Ça implique de résister à la tentation de vérifier constamment nos appareils et de prioriser nos tâches de manière à nous immerger complètement dans chacune d’elles.

Pour naviguer avec succès dans un monde d’informations constantes et de distractions numériques, il devient crucial de développer une approche personnelle autour de notre consommation d'informations, de reconnaître la force de la concentration et de suivre des pistes qui encouragent une plus grande efficacité.

Ça peut impliquer l'établissement de périodes définies pour consulter les e-mails, la mise en place de filtres pour les notifications, ou encore la pratique de techniques de gestion du temps comme la méthode Pomodoro, qui encourage des périodes de travail ininterrompues suivies de courtes pauses.

En somme, une prise de conscience et une gestion stratégique du multitâche et de la surcharge d'informations sont indispensables pour préserver non seulement votre productivité, mais aussi votre bien-être mental dans un monde numérique de plus en plus exigeant.

Conclusion

🎨 Vous et moi, nous avons tous ressenti ce poids quotidien, n'est-ce pas ?

Mais ce décor dans lequel nous évoluons chaque jour, ce n'est pas juste un lieu de travail, c'est le terreau où s'épanouit ou flétrit notre efficacité.

Et vous avez déjà les graines du changement entre vos mains.

Souvenez-vous de ces pièges sournois : le multitâche et cette avalanche d'informations. Ils freinent votre avancée, votre concentration, vous laissant dans une impasse.

Vous avez le droit de remettre en question les règles établie!

Car une fois que vous les évitez, ce qui se passe c'est : une clarté mentale renforcée, une concentration aiguisée, et une voie claire vers vos objectifs.

Voyez-vous, ces aspects psychologiques, ces mécanismes sous-jacents dans votre travail quotidien ? Vous pouvez les comprendre, les maîtriser, et libérer une efficacité incroyable.

Tout ça est d'ailleurs bien plus qu'une simple réflexion sur la productivité...

C'est une invitation à explorer des aspects de votre vie professionnelle qui méritent plus d'attention. C'est un appel à questionner vos motivations profondes, à déjouer vos propres pièges mentaux, et à équilibrer votre vie personnelle et professionnelle.

La quête de productivité n’est pas un sprint, mais plutôt une marche à votre rythme, ponctuée par la découverte de sens et l’alignement avec vos valeurs. 

Un accompagnement sur-mesure car tout le monde est différent

Si l’idée d’un travail qui vous fait vibrer chaque matin vous séduit, prenez ce qui suit comme une invitation à entamer un dialogue, à explorer ces nouvelles avenues et à vous réapproprier la définition même de ce que signifie être productif.

À travers mon programme, c’est un accompagnement individualisé que je vous propose. Et au préalable, je vous offre des informations personnalisées et sans aucun engagement de votre part.

Tous les détails de la formation pour trouver votre voie

Accompagnement personnel et suivi inclus

Cet article en résumé :

Résumé de l’article Je n'arrive pas à travailler

Mes autres articles

🤓 Ma mission de psychopédagogue-formateur m’a amené à croiser de nombreux profils issus de métiers divers. Ils m’ont inspiré plusieurs articles, dont voici quelques exemples dans lesquels vous vous retrouverez peut-être :


5/5 - (2 votes)

Article mis à jour le : 13/11/2023

Cet article vous a plu ? Moi, c'est Julien Thomas.

Psychopédagogue et chercheur spécialisé dans l'orientation. J'ai été publié chez plusieurs Editeurs scientifiques comme Routledge ou Elsevier.

Mais au delà des diplômes, ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a d'unique chez vous qui cherchez votre véritable voie pour trouver et décrocher le job qui vous correspond le plus !

C'est sur ce principe fondateur que j'ai orienté ou reconverti avec succès 800+ personnes depuis 2008.
Pour y arriver, j'offre mon sens de l'écoute, une expertise reconnue de plusieurs années et des outils scientifiques.
  • Formateur d'adultes depuis 2006.
  • Conseiller en insertion professionnelle à partir de 2008.
  • Missions de recrutement de 2009 à 2014.
  • Réalisation d’un doctorat en psychologie de 2012-2016.
  • Entrepreneur à son compte depuis 2016.

Vous avez des questions sur votre parcours professionnel ? 

Je suis là pour vous apporter des réponses.

En découvrir plus à propos de Julien Thomas

D'autres ressources peuvent vous intéresser

Le Rôle Crucial du Soutien de l’Entourage Pour Se Reconvertir ou Entreprendre
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}