• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Financer sa reconversion professionnelle : stratégies et solutions pratiques

Financer sa reconversion professionnelle : stratégies et solutions pratiques

Ce matin encore, la même routine s’est imposée à vous : dès la sonnerie du réveil, un sentiment de lassitude vous a envahi(e). Ce n’est même pas de la fatigue : c’est le désenchantement d’un travail qui ne vous correspond pas ou ne vous correspond plus.

Burnout, manque de reconnaissance, frustration, mauvaise rémunération... Ces maux, bien trop communs, sont souvent le signal d’un besoin profond de changement.

Mais une question persiste, lancinante : comment financer ce changement essentiel qu’est la reconversion professionnelle ?

Dans cet article, on va causer blé, ronds, thune, flouze, fric, oseille et pépettes...

... Et on va surtout voir que l’argent, s’il est « le nerf de la guerre », n’a pas à voir comme un frein mais bien un investissement pour une vie meilleure !


Comprendre le besoin de reconversion : une nécessité au-delà du simple désir

🚨 Comprendre les raisons profondes et les coûts cachés d’un emploi non satisfaisant, c’est le premier pas vers une reconversion réussie. C’est en identifiant ces signaux d’alarme et en les abordant de front que vous pourrez vous engager dans un projet de reconversion professionnelle éclairé et serein.

Avant d’explorer comment financer ce changement vital, voyons d’abord quels critères peuvent vous faire comprendre que vous avez (vraiment) besoin de changer de taf !

Faire face aux problèmes du monde du travail

Si vous avez l’impression de vous retrouver à un carrefour de votre vie professionnelle, vous n’êtes pas le seul ! Selon une étude du Cereq publiée en février 2022, environ 2 millions d’actifs français auraient changé de métier au cours des cinq dernières années.

D’après mon expérience auprès des publics que j’ai accompagnés, plusieurs problématiques reviennent fréquemment et témoignent d'une même réalité sous-jacente : le besoin urgent de changer de boulot.

Inventaire !

Le burnout

Le burnout (ou burn-out ou encore burn out, selon vos préférences orthographiques) désigne « un épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d'un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel ».

Voyez-y un gros signe d’alerte ! Il ne s’agit pas simplement de fatigue, mais d’un état de lassitude profonde qui érode la passion et l’énergie.

Les causes ? Surcharge de travail, manque de reconnaissance, déséquilibre entre vie professionnelle et personnelle... Le burnout est une sorte de cri silencieux, assez sournois, qui appelle un changement salutaire.

L’estime de soi

La reconversion peut aussi être motivée par une « quête de rétablissement de l’estime de soi ».

La formule vous parait un peu pompeuse ?

Et pourtant, dans un emploi qui ne vous apporte plus de satisfaction, où vos compétences et vos talents ne sont ni reconnus ni utilisés à leur juste valeur, l’image que vous avez de vous-même peut se détériorer dangereusement.

La reconversion devient alors un chemin vers la redécouverte de votre propre valeur et de vos capacités. Une sorte de quête du Graal sauce 21e siècle !

La mauvaise rémunération

Parfois, le problème est bien plus trivial que ce que je viens d’évoquer : c’est tout simplement une mauvaise paye qui pose souci.

Mais au-delà du constat dressé dans votre quotidien (difficultés à boucler les fins de mois, limitations de vos départs en vacances, loisirs au rabais…), une mauvaise rémunération est aussi souvent perçue comme un manque de reconnaissance du travail accompli.

Comme tel, elle peut conduire à une démotivation profonde et impacter méchamment votre satisfaction professionnelle.

Les coûts cachés d’un emploi insatisfaisant

Outre ces aspects émotionnels et personnels, rester dans un emploi insatisfaisant a un vrai coût. Et ce coût est souvent sous-estimé !

Il se traduit non seulement en termes de bien-être et de santé mentale, mais aussi en opportunités manquées de développement personnel et professionnel. Je vous explique.

La perte d’opportunités

« Le temps, c’est de l’argent », comme l’aurait dit Benjamin Franklin. Mais sans même parler d’argent, dites-vous que chaque jour passée dans un emploi qui ne vous convient pas est une journée perdue pour poursuivre une carrière qui vous passionnerait vraiment !

Voici ce que vous ratez : des opportunités de développement, d’apprentissage, et d’avancement professionnel. Ce n’est quand même pas à moi de vous rappeler que la vie est trop courte, non ?

L’impact sur la santé physique et mentale

C’est sans doute le plus cher payé : votre propre santé physique et mentale peut également souffrir dans un environnement de travail toxique ou insatisfaisant.

Le stress chronique, l’anxiété et la dépression (entre autres mots qu’on n’aime pas particulièrement entendre…) sont des conséquences courantes. Elles affectent non seulement votre vie professionnelle, mais aussi votre vie personnelle.

Financer sa reconversion : un investissement plus qu’une dépense

🪙  Si vous avez atterri sur cette page en premier lieu, c’est probablement que vous vous reconnaissez dans l’une, voire plusieurs de ces situations.

Maintenant qu’on a posé le décor, venons-en au cœur du sujet : les sous !

Et commençons avec un postulat optimiste auquel je crois très fort – pour la simple et bonne raison que j’ai pu le vérifier avec les personnes que j’ai accompagnées dans leur reconversion : envisagez le financement de votre reconversion comme un investissement dans votre avenir !

Cette perspective vous permettra d’appréhender les coûts associés non pas comme une barrière, mais comme une chance nécessaire pour vivre une vie pro plus épanouissante.

Développons ensemble cette idée.

Redéfinir sa perspective sur le coût de la reconversion

Aborder la reconversion professionnelle nécessite de revoir votre perception des coûts associés, comme les formations, les frais de déplacement, etc. Ce n’est pas une dépense au sens traditionnel, mais plutôt un investissement dans le futur, dans un bien-être durable et une carrière épanouissante.

Le coût d’un mauvais emploi : une réalité ignorée

Il est crucial de comprendre que rester dans un emploi insatisfaisant dans une entreprise ou à votre compte a un coût non négligeable. Ce coût se manifeste à travers une multitude de facteurs : perte de motivation, baisse de productivité, impact sur la santé mentale et physique, sans oublier les opportunités de carrière manquées.

Faisons une brève analogie : rester dans un emploi qui ne vous plait plus, c’est un peu comme continuer à conduire une voiture qui nécessite des réparations constantes. Ce n’est pas seulement la réparation qui coûte cher ; c’est aussi l’usure qu’elle engendre sur le conducteur.

De la même façon, un emploi non satisfaisant draine vos ressources émotionnelles et physiques, tout en vous coûtant des opportunités de croissance. La peste et le choléra, quoi !

Ce que vous détenez de plus précieux

De manière plus large, et sans aucun doute plus philosophique, dites-vous aussi qu’investir dans votre reconversion professionnelle, c’est investir dans votre capital le plus précieux : vous-même.

Pourquoi ? Parce qu’une telle dynamique implique un gain en termes de satisfaction personnelle, de santé mentale, d’épanouissement professionnel et de potentiel de revenus futurs.

La reconversion : un pont vers un avenir meilleur

Une reconversion professionnelle, c’est l’opportunité de construire un avenir qui résonne avec vos envies profondes et vos véritables capacités. C’est un passage d’un état de stagnation et de frustration à un état d’épanouissement et de réalisation personnelle.

Ce passage a un coût, oui – mais le jeu en vaut la chandelle.

Cet investissement dans la reconversion peut être mesuré en termes de « retour sur investissement » (RSI ou ROI). Parmi les données pour calculer cet indicateur, pensez meilleure qualité de vie, plus grande satisfaction au travail et, potentiellement, meilleure rémunération !

Les dispositifs pour financer son bilan de compétences

💶  Arrivé(e) à ce niveau de l’article, vous avez pris conscience du caractère essentiel de votre changement de carrière. Vous avez aussi fait la paix avec l’idée de dépenser de l’argent, en voyant de potentiels frais comme un véritable investissement pour vous-même.

La bonne nouvelle, à présent, c’est que vous avez des droits. Et qu’avec ces droits, vous pouvez obtenir des aides financières pour entamer votre reconversion – à commencer par le bilan de compétences.

Un bilan de compétences, c’est quoi ?

Un bilan de compétences, c’est un processus d’évaluation et de réflexion destiné à aider une personne à faire le point sur ses compétences professionnelles, ses aptitudes et ses motivations. Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il sert à identifier les compétences transférables, à explorer de nouvelles possibilités de carrière, et à élaborer un projet professionnel cohérent et réaliste, aligné avec les intérêts, les valeurs et les objectifs personnels de l'individu.

C'est un outil précieux pour toute personne souhaitant changer de direction dans sa carrière ou cherchant à mieux comprendre ses atouts et ses aspirations professionnelles !

Dans cette partie, je vous souffle une liste (non-exhaustive) d’options de financement pour votre propre bilan de compétences.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Si vous êtes salarié du secteur privé ou demandeur d'emploi, vous pouvez bénéficier d’un bilan de compétences financé par votre Compte Personnel de Formation (CPF), notamment dans le cadre d’un CPF de transition professionnelle.

Lorsque vous utilisez le CPF pour un bilan réalisé hors temps de travail, votre employeur n’a pas à être informé. À l’inverse, lorsque vous utilisez votre CPF pour un bilan réalisé en tout ou partie pendant le temps de travail, vous devez demander l’accord préalable de votre employeur, dans le cadre d’un congé individuel de formation.

Le Plan de développement des compétences

Le Plan de développement des compétences (anciennement Plan de formation) désigne le cadre qui permet à votre employeur de définir sa politique de formation. Il fait l’objet d’une convention écrite entre l’employeur, vous et l’organisme prestataire du bilan de compétences, dans le sein de l’entreprise.

La convention rappelle aux signataires leurs principales obligations respectives : durée, période de réalisation, remise des résultats et prix. En tant que bénéficiaire, vous disposez d’un délai de 10 jours pour faire connaître votre acceptation en rendant la convention signée.

Pôle Emploi

Pôle Emploi ne propose pas de bilan de compétences à proprement parler. Toutefois, l’organisme public peut orienter les demandeurs d’emploi vers les prestataires et les organismes habilités à réaliser cette démarche : les centres de bilan de compétences.

Et parce que la formation professionnelle peut constituer une étape nécessaire pour votre reconversion, Pôle Emploi peut aussi vous aider via l’Aide Individuelle à la Formation (AIF).

Le financement personnel

En France, ou en Suisse comme en Belgique, vous n’êtes éligible à aucun dispositif ?

Il vous reste l’auto-financement !

L’avantage de cette méthode est qu’elle permet d’éviter les éventuelles contraintes ou délais liés aux demandes de financement auprès d’organismes externes.

Pour information, le prix d’un bilan de compétences est généralement compris entre 1 000 et 3 000 euros maximum.

Conclusion

🙂 Vous l’avez compris, la reconversion n’est pas seulement un changement de métier : c’est une redécouverte de soi, une opportunité de réaligner vos compétences et passions avec votre vie professionnelle.

Financer sa reconversion ne devrait pas être une barrière mais bien un tremplin. Les quelques options de financement décrites dans ce guide constituent un levier à votre disposition pour faciliter ce passage… avec des retours potentiels bien supérieurs à l’investissement initial !

Démarrer votre reconversion professionnelle

Décidé(e) à sauter le pas, quel que soit votre âge ? Mon métier est d’aider les professionnel(le)s de France et d’ailleurs à trouver leur voie grâce à l’ikigai.

Contrairement à l’écrasante majorité des « conseillers » et autres « coachs » qui pullulent sur le web, je n’oublie pas le plus fondamental des éléments : je vous aide à inscrire votre projet professionnel dans un projet de vie global, qui prend en compte toutes les facettes de votre personnalité.

Comment je m’y prends ?

J’ai mis au point une formation appelée Bilan de compétences Ikigai.

À l’issue de cette formation, intégralement finançable par votre Compte personnel de formation (CPF) si vous exercez dans le marché du travail français :

1. vous saurez ce qui vous fait vibrer et vous donne de l'énergie pour déplacer des montagnes

2. vous serez sûr(e) de vous et de vos choix de vie, comme jamais auparavant

3. vous mettrez le doigt sur de nouvelles opportunités pour augmenter vos revenus rapidement

4. vous vous sentirez à votre place grâce à un métier qui a du sens et dans lequel vous êtes acteur(rice) de votre vie

À travers cette formation, c’est un accompagnement individualisé que je vous propose. Et au préalable, je vous délivre des informations personnalisées gratuitement et sans aucun engagement de votre part.

Tous les détails de la formation pour trouver votre voie

Accompagnement personnel et suivi inclus


Cet article en résumé :

Résumé de l’article Financer sa reconversion professionnelle

Mes autres articles sur la reconversion professionnelle

🤓 Ma mission de psychopédagogue-formateur m’a amené à croiser de nombreux profils issus de métiers divers. Ils m’ont inspiré plusieurs articles, dont voici quelques exemples dans lesquels vous vous retrouverez peut-être :


4.7/5 - (3 votes)

Article mis à jour le : 21/11/2023

Cet article vous a plu ? Moi, c'est Julien Thomas.

Psychopédagogue et chercheur spécialisé dans l'orientation. J'ai été publié chez plusieurs Editeurs scientifiques comme Routledge ou Elsevier.

Mais au delà des diplômes, ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a d'unique chez vous qui cherchez votre véritable voie pour trouver et décrocher le job qui vous correspond le plus !

C'est sur ce principe fondateur que j'ai orienté ou reconverti avec succès 800+ personnes depuis 2008.
Pour y arriver, j'offre mon sens de l'écoute, une expertise reconnue de plusieurs années et des outils scientifiques.
  • Formateur d'adultes depuis 2006.
  • Conseiller en insertion professionnelle à partir de 2008.
  • Missions de recrutement de 2009 à 2014.
  • Réalisation d’un doctorat en psychologie de 2012-2016.
  • Entrepreneur à son compte depuis 2016.

Vous avez des questions sur votre parcours professionnel ? 

Je suis là pour vous apporter des réponses.

En découvrir plus à propos de Julien Thomas

D'autres ressources peuvent vous intéresser

Reconversion : les Clés pour Dépasser ses Peurs
Faut-il changer de job pour être heureux ?
Pourquoi Faire un Récit de Vie pour Trouver sa Voie Professionnelle
Pourquoi entamer sa reconversion professionnelle à 40 ans et comment la réussir
 Vous aimeriez rajouter quelque chose ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}