• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Je n’arrive pas à prendre de décisions

Je n’arrive pas à prendre de décisions

Pour beaucoup, prendre des décisions, c’est simple.

Mais pas pour vous.

Vous, vous hésitez, vous tergiversez, et chaque décision vous entraine dans un labyrinthe.

Vous n’êtes pas seul(e) à ressentir cette paralysie de l’analyse, cette peur de faire le mauvais choix.

Mais alors qu’est-ce qui se cache derrière cette difficulté à décider ?

Et surtout, comment la surmonter ?

J’ai écrit ce guide pour vous aider à comprendre les mécanismes de l’indécision et vous fournir des outils concrets pour retrouver confiance en vos choix.

Au menu : des solutions pratiques, étayées par la science !


Comprendre les causes de l’indécision

😥 La difficulté à prendre des décisions est souvent enracinée dans des processus cognitifs complexes.

Comprendre ces mécanismes peut vous aider à mieux les surmonter.

Alors si on commençait par ça ?

Les biais cognitifs : les erreurs de jugement qui vous paralysent

Les biais cognitifs sont des erreurs systématiques de pensée qui influencent nos décisions.

Par exemple, l’effet dit de cadrage nous amène à préférer un yaourt "90 % sans matières grasses" plutôt qu’un yaourt "10 % de matières grasses", bien que ce soit exactement la même chose.

Un autre biais courant est le biais du coût irrécupérable.

Vous avez peut-être déjà insisté pour terminer un film ennuyeux simplement parce que vous aviez payé le billet…

Ces biais nous poussent à prendre des décisions irrationnelles et peuvent paralyser notre capacité à choisir.

Les influences externes et internes

Nos décisions sont également influencées par des facteurs externes et internes.

Le modèle parental joue un rôle crucial.

Par exemple, si vos parents ne vous ont jamais appris à assumer pleinement les conséquences de vos décisions, vous pourriez être réticent à prendre des décisions importantes, comme l’évoque la psychothérapeute Isabelle Crespelle.

La peur de l’échec est un autre facteur important.

Nous avons souvent peur de nous tromper ou d’échouer, ce qui nous empêche de prendre des décisions audacieuses.

Celui qui en parle (bien) mieux que moi, c’est encore Nelson Mandela, qui déclarait : "Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends".

Cette perspective peut vous aider à voir l’échec non pas comme une fin, mais comme une opportunité d’apprentissage.

Le manque de confiance en soi

Un manque de confiance en soi peut également paralyser votre capacité à prendre des décisions.

Lorsque vous doutez de vos capacités, chaque choix peut sembler risqué et intimidant.

C’est pourquoi il est essentiel de développer votre confiance en vous pour améliorer votre prise de décision.

Qu’est-ce que la décidophobie ?

Pour certains, la peur de prendre des décisions va au-delà de l’hésitation ordinaire.

C’est une véritable phobie appelée "décidophobie" : un mot que, non, je n’ai pas inventé, mais qui est déjà populaire parmi certains experts internationaux, dont la doctorante en psychologie Rachel Goldman.

La décidophobie, c’est une peur panique de prendre des décisions (mais je suis quasi sûr que vous aviez deviné).

Cette peur peut pousser les personnes à s’isoler et à négliger des aspects importants de leur vie par peur de faire les mauvais choix.

Les symptômes et les conséquences de la décidophobie

Les symptômes de la décidophobie sont souvent liés à l’anxiété.

Parmi les manifestations courantes, on trouve la panique, les nausées, les vertiges, la bouche sèche, et le souffle coupé.

Cette phobie affecte grandement la qualité de vie.

Les personnes touchées peuvent finir par s’isoler et négliger leur santé, leurs finances, et leurs relations par peur de prendre de mauvaises décisions.

Des solutions thérapeutiques

Lorsqu’elles désorganisent la vie quotidienne, les phobies nécessitent le recours à une psychothérapie ; il en va de même pour celle dont on vient de causer.

La thérapie comportementale et cognitive (TCC) est une des méthodes communément admise pour traiter cette phobie.

Elle aide les individus à gérer leur anxiété et à développer des stratégies pour prendre des décisions en toute confiance.

En comprenant les racines de l’indécision et en reconnaissant les symptômes de la décidophobie, vous pouvez commencer à surmonter ces obstacles.

La prochaine étape consiste maintenant à mettre en place des stratégies pratiques pour améliorer votre prise de décision !

Les stratégies pour surmonter l’indécision

💪  L’une des principales raisons pour lesquelles les décisions peuvent sembler accablantes, c’est leur ampleur.

Lorsqu’une décision paraît trop grande ou trop importante, elle peut paralyser votre capacité à agir.

Mais là aussi, inutile de céder à la fatalité !

Pourquoi il faut décomposer les grandes décisions

Décomposer une grande décision en étapes plus petites permet de réduire cette sensation d’accablement.

En divisant la décision en morceaux plus gérables, vous pouvez vous concentrer sur une étape à la fois, ce qui rend le processus global moins intimidant.

Cette approche aide véritablement à diminuer la surcharge mentale et émotionnelle associée aux décisions cruciales.

Concrètement, comment faire ?

Pour mettre en pratique cette stratégie, commencez par identifier la décision globale que vous devez prendre.

Ensuite, divisez-la en étapes plus petites et spécifiques.

Par exemple, si vous devez choisir une nouvelle carrière, commencez par des étapes telles que la recherche d’informations sur différents métiers, l’évaluation de vos intérêts et de vos talents naturels, et la consultation de professionnels du secteur.

Chaque petite étape accomplie vous rapproche de la décision finale, sans que le processus ne semble insurmontable !

Utiliser les conseils externes de manière efficace

Demander conseil peut être une méthode précieuse pour surmonter l’indécision.

Mais c’est comme tout : il est important de le faire de manière stratégique !

Premier réflexe : demander l’avis d’autrui.

Lorsque vous êtes pris(e) dans un tourbillon de réflexions, un regard externe peut offrir une perspective nouvelle et objective.

Demandez l’avis de personnes de confiance… mais veillez à ne pas solliciter toujours les mêmes personnes.

Ça pourrait les surcharger et rendre leurs conseils moins pertinents avec le temps.

Deuxième réflexe : adopter une perspective externe.

Lorsque vous demandez conseil, posez des questions spécifiques sur la manière dont ils aborderaient la situation, plutôt que de simplement demander ce qu’ils feraient.

Cette approche peut vous aider à sortir de votre propre tête et à envisager des perspectives différentes – et, in fine, débloquer votre prise de décision.

Troisième réflexe : accepter l’imperfection !

Une des raisons principales de l’indécision est la recherche du choix parfait.

Accepter qu’aucun choix n’est parfait peut vous libérer de cette paralysie, purement et simplement.

Nous avons tendance à croire que chaque décision doit être parfaite et irréprochable.

Mais toutes les décisions ne vont pas drastiquement changer le cours de votre vie.

Se le rappeler peut vous aider à relativiser l’importance de chaque choix et à diminuer la pression que vous vous mettez.

Avoir une perspective à long terme

Posez-vous la question : quel est le pire qui puisse arriver si vous faites un choix qui ne se révèle pas idéal ?

Souvent, les conséquences ne sont pas aussi terribles que nous l’imaginons.

Adopter une perspective à long terme peut vous aider à relativiser l’importance de chaque décision.

L’intuition et les émotions dans la prise de décision

Vos émotions et votre intuition jouent un rôle de premier plan dans la prise de décision.

Apprendre à les écouter peut vous aider à prendre des décisions plus satisfaisantes.

L’intuition est une forme de connaissance que vous avez sans savoir exactement comment.

Elle est souvent basée sur des expériences passées et des observations subconscientes, comme l’explique Valerie van Mulukom, professeure à l’Université de Coventry au Royaume-Uni.

Utiliser l’intuition peut vous aider à prendre des décisions plus rapidement et avec plus de confiance.

Cependant, il est important de savoir quand se méfier de votre intuition…

L’intuition est fiable dans des domaines où vous avez beaucoup d’expérience… mais pour des décisions inédites ou très importantes, elle peut être trompeuse (par exemple, je vous déconseille de vous lancer dans l’investissement sur le CAC 40 avec votre intuition pour seul bagage…).

Dans ces cas, il est (nettement) préférable de combiner l’intuition avec une analyse rationnelle.

Les émotions comme boussole

Les émotions peuvent également servir de boussole dans la prise de décision.

Antonio Damasio, neuroscientifique, a montré que les émotions jouent un rôle essentiel en nous donnant un sens intuitif de ce qu’il faut faire.

Les réactions physiques aux événements, comme les papillons dans l’estomac, peuvent guider vos décisions.

Apprendre à lire ces signaux peut améliorer votre capacité à prendre des décisions.

En appliquant ces stratégies, vous pouvez progressivement surmonter l’indécision et retrouver la confiance en vos capacités de décision !

Des exercices pour améliorer la prise de décision

🏋️ La visualisation et la planification constituent des outils puissants pour clarifier vos choix et renforcer votre confiance en vous.

Ces techniques vous permettent de voir concrètement les implications de vos décisions avant de les prendre.

Penchons-nous un peu plus en détail sur elles !

Visualiser le futur

Pour qu’une situation existe dans la réalité, il faut d’abord qu’elle existe dans votre esprit.

Imaginez concrètement ce qui se passera si vous prenez une certaine décision.

Par exemple, si vous hésitez à changer de carrière, visualisez-vous dans votre nouvel emploi, vos nouvelles responsabilités, et vos interactions avec vos futurs collègues.

Lister vos priorités

Faire une liste des avantages et des inconvénients peut vous aider à y voir plus clair.

Sur une feuille blanche, divisez-la en deux colonnes : l’une pour les avantages, l’autre pour les inconvénients.

Cette méthode vous permet de structurer vos pensées et de hiérarchiser vos valeurs essentielles et vos objectifs.

Changer votre perspective

Enfin, changer de perspective peut débloquer votre prise de décision en vous permettant de voir les choses sous un nouvel angle.

Cette approche peut également aider à réduire l’anxiété associée à la prise de décision.

Le paradoxe de Salomon

Le paradoxe de Salomon explique pourquoi il est souvent plus facile de donner des conseils avisés à un ami que de suivre ces conseils soi-même.

Cette parabole tire son nom du roi du même nom, monarque riche et sage d’Israël.

Il était connu pour prendre d’excellentes décisions pour son peuple, comme lorsque deux femmes se présentèrent à lui, chacune insistant sur le fait que le bébé entre elles deux était le leur.

Le roi Salmon ordonna alors aux gardes de couper le bambin en deux pour que chacune en ait une moitié.

La stratégie du roi (qui, rassurez-vous, s’est avérée payante) : la vraie mère préférerait abandonner son fils plutôt que de le voir mourir.

Une approche particulièrement maligne de la part du monarque… oui mais voilà : en dépit de sa sagesse, Salomon a pris des décisions plus que discutables dans sa vie personnelle.

Non seulement il était obsédé par sa fortune, mais il avait aussi une vilaine tendance à la polygamie décomplexée : le roi a épousé plus de 500 femmes… ce qui, sans grosse surprise, lui a causé quelques tracas.

Le rapport avec notre sujet, c’est Igor Grossmann qui en parle le mieux.

Ce professeur agrégé de psychologie à l’Université de Waterloo au Canada a longuement étudié pourquoi nous sommes souvent plus sages lorsqu’il s’agit des affaires des autres.

Il explique que le paradoxe de Salomon est "une asymétrie dans la prise de décision ou la qualité de la délibération lorsque vous traitez vos propres problèmes par rapport à ceux des autres".

Pour surmonter ce biais, il faut donc essayer de simuler une distance.

Parlez de vous à la troisième personne ou imaginez que vous donnez des conseils à un ami dans la même situation.

Pour pratiquer cette technique, trouvez un moment calme et réfléchissez à une décision que vous devez prendre.

Parlez même à voix haute comme si vous conseilliez un ami !

Par exemple, dites : "Que devrait-il faire dans cette situation ?" ou "Comment se sentirait-il après avoir pris cette décision ?"

Cette pratique peut vous aider à voir le problème sous un autre angle et à prendre des décisions plus rationnelles.

Les techniques de confiance en soi

Je l’ai évoqué plus haut mais renforcer votre confiance en vous est essentiel pour améliorer votre prise de décision.

Il existe là aussi des techniques pouvant vous aider à surmonter le doute et à prendre des décisions avec assurance.

La confiance en soi se construit en reconnaissant et en célébrant vos succès, même les plus petits.

Chaque décision prise, même si elle n’est pas parfaite, est un pas vers une plus grande assurance.

Pratiquez des affirmations positives pour reprogrammer votre discours intérieur.

Par exemple, dites-vous : "Je suis capable de prendre des décisions judicieuses" ou "J’ai les compétences nécessaires pour réussir".

Prendre des risques… mais des risques calculés

Enfin, apprenez à apprécier les petits risques.

La prise de risque calculée peut être très valorisante et améliorer votre estime de soi.

Commencez par des décisions moins importantes et progressez vers des choix plus significatifs.

Chaque succès renforcera votre confiance en vos capacités à prendre des décisions importantes !

Plus heureux chaque jour avec l’ikigai

 🙂  Envie de changement dans votre vie ?

Depuis des années, mon métier, c’est d’accompagner les professionnel(le)s de France et d’ailleurs à trouver ce pourquoi ils sont le plus fait.

Voici comment.

Un accompagnement professionnel pour un nouveau départ à tout âge

Dans un monde où la quête de sens au travail devient primordiale, mon accompagnement se distingue en mettant l’accent sur l’intégration de votre projet professionnel à un projet de vie global. Cette approche unique révèle pas à pas toutes les facettes de votre personnalité pour en extraire le plein potentiel.

Qu’est-ce qui rend le Bilan de Compétences Ikigai différent ?

J’ai développé un bilan exclusif : le Bilan de Compétences Ikigai. Qui répond aux objectifs du bilan tout en étant inspiré du concept de l’ikigai, une philosophie japonaise qui vise à trouver sa "raison d’être". Ma méthodologie vous guide de la découverte de votre véritable voie jusqu’à sa réalisation concrète. 

Ma méthode

  • Approche Ikigai : fondée sur les enseignements des chercheurs et psychologues japonais pour vous aider à trouver l’équilibre parfait, en analysant notamment : vos intérêts profonds, vos motivations intrinsèques, compétences acquises et talents naturels, vos besoins, vos valeurs authentiques, et bien plus encore...

  • Validation scientifique : chaque outil que je mets à votre disposition a été rigoureusement sélectionné pour son efficacité prouvée, vous assurant une expérience basée sur des méthodes éprouvées

Pour qui ?

Que vous soyez en début de carrière, en plein questionnement professionnel, ou à la recherche d’un renouveau à un âge plus avancé, ce programme est conçu pour s’adapter à tous les professionnels désireux de donner un sens profond à leur parcours professionnel.

À l’issue de cet accompagnement, finançable par votre Compte personnel de formation (CPF) si vous exercez dans le marché du travail français :

  1. vous saurez ce qui vous fait vibrer et vous donne de l’énergie pour déplacer des montagnes

  2. vous serez sûr(e) de vous et de vos choix de vie, comme jamais auparavant

  3. vous mettrez le doigt sur de nouvelles opportunités pour aligner vos revenus sur vos talents et aspirations

  4. vous vous sentirez à votre place grâce à un métier qui a du sens et dans lequel vous êtes acteur(rice) de votre vie

Votre accompagnement sur-mesure

À travers ce programme, c’est un accompagnement individualisé que je vous propose.

Et au préalable, je vous délivre des informations personnalisées gratuitement et sans aucun engagement de votre part.

Tous les détails de la formation pour trouver votre voie

Accompagnement personnel et suivi inclus


Cet article en résumé :

Résumé de l’article Je n’arrive pas à prendre de décisions

Mes autres articles sur la reconversion professionnelle

🤓 Ma mission de psychopédagogue-formateur m’a amené à croiser de nombreux profils issus de métiers divers.

Ils m’ont inspiré plusieurs articles, dont voici quelques exemples dans lesquels vous vous retrouverez peut-être :

5/5 - (3 votes)

Article mis à jour le : 01/06/2024

Cet article vous a plu ? Moi, c'est Julien Thomas.

Psychopédagogue et chercheur spécialisé dans l'orientation. J'ai été publié chez plusieurs Editeurs scientifiques comme Routledge ou Elsevier.

Mais au delà des diplômes, ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a d'unique chez vous qui cherchez votre véritable voie pour trouver et décrocher le job qui vous correspond le plus !

C'est sur ce principe fondateur que j'ai orienté ou reconverti avec succès 800+ personnes depuis 2008.
Pour y arriver, j'offre mon sens de l'écoute, une expertise reconnue de plusieurs années et des outils scientifiques.
  • Formateur d'adultes depuis 2006.
  • Conseiller en insertion professionnelle à partir de 2008.
  • Missions de recrutement de 2009 à 2014.
  • Réalisation d’un doctorat en psychologie de 2012-2016.
  • Entrepreneur à son compte depuis 2016.

Vous avez des questions sur votre parcours professionnel ? 

Je suis là pour vous apporter des réponses.

En découvrir plus à propos de Julien Thomas

D'autres ressources peuvent vous intéresser

Comment Identifier ses Valeurs [Guide Complet]
Exploration des trésors cachés : comment découvrir et cultiver ses talents innés
Comment faire pour trouver un métier en fonction de ses valeurs ?
5 étapes pour parler de ses valeurs en entretien
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}