• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Passion et profit : comment bien gagner sa vie en faisant ce qu’on aime

Passion et profit : comment bien gagner sa vie en faisant ce qu’on aime

Pas moins de 9 Français sur 10 aimeraient changer de métier… mais 16 % des actifs passionnés se rendent néanmoins au travail avec plaisir.

Conclusion ?

Même si les envies de reconversion professionnelle dominent, vivre de sa passion au travail est possible !

Et d’ailleurs, n’est-ce pas aussi parce qu’on souhaite gagner sa vie en faisant ce qu’on aime qu’on désire de reconvertir ?

Au programme de ce guide : comment transformer vos passions en un métier rentable et aligner votre vie professionnelle avec vos véritables centres d’intérêt !


La relation entre argent et bonheur

🫰 "L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue", souffle l’adage.

Ou, dans sa version plus moderne (merci Booba) : "l’argent ne fait pas le bonheur, mais le bonheur ne remplit pas l’assiette".

Au-delà de ces dictons, comment l’argent influence-t-il réellement notre bien-être ?

Et jusqu’à quel point le revenu contribue-t-il à notre satisfaction personnelle et professionnelle ?

Pour commencer, explorerons ces questions pour démystifier la relation complexe entre argent et bonheur !

L’argent : un moyen et non une fin

L’argent est souvent cité comme un des facteurs-clés pour mener une vie heureuse et sereine.

Mais est-ce vraiment le cas ?

Des études montrent que jusqu’à un certain point, l’augmentation du revenu contribue effectivement à une amélioration du bien-être – mais ce lien diminue voire disparaît au-delà d’un certain seuil.

Cette relation a été largement explorée par des économistes comme Daniel Kahneman et Angus Deaton, qui ont identifié que le bien-être émotionnel quotidien ne s’améliore plus après un certain niveau de revenu, évalué à environ 75 000 dollars par an aux États-Unis.

Mais qu’en est-il en Europe, particulièrement en France et en Belgique ?

Selon les données recueillies par des organisations locales, le seuil où l’argent cesse d’augmenter significativement le bonheur semble similaire, ajusté au coût de la vie local.

Pour beaucoup, cela signifie que gagner plus ne les rendra pas nécessairement plus heureux au quotidien.

Il est donc essentiel de comprendre que si l’argent peut faciliter l’accès à des biens et services qui améliorent la qualité de vie, il ne garantit pas le bonheur en soi.

Cette distinction est importante, surtout dans le contexte actuel où de nombreuses personnes réévaluent leur rapport au travail et à l’argent, influencées par des mouvements sociaux tels que celui du "slow living" ou de la simplicité volontaire.

Ces mouvements mettent en avant la qualité de vie plutôt que la quantité de biens accumulés, et soulignent que le bien-être ne dépend pas uniquement des ressources financières mais aussi de la richesse des relations humaines et de la satisfaction personnelle.

En outre, les récentes études en neurosciences financières révèlent que notre cerveau réagit à l’argent comme à une récompense, activant les mêmes circuits que ceux impliqués dans l’expérience du plaisir et de la douleur.

Cela explique pourquoi certaines personnes peuvent développer une relation presque addictive à l’accumulation de richesses, souvent au détriment de leur santé émotionnelle et de leurs relations personnelles.

Comprendre que l’argent est un moyen et non une fin en soi est essentiel pour équilibrer nos aspirations professionnelles avec notre quête de bonheur.

Cela nous conduit à redéfinir nos objectifs de vie et à investir dans des aspects qui apportent une satisfaction durable, bien au-delà des plaisirs éphémères que l’argent peut acheter.

Redéfinir le bonheur au travail

Le travail occupe une place centrale dans nos vies, non seulement comme moyen de subsistance mais aussi comme source de réalisation personnelle.

Ainsi, comment le bonheur au travail s’articule-t-il avec la rémunération ?

La réponse à cette question est complexe et varie d’une personne à l'autre, mais certains éléments universels peuvent être identifiés pour redéfinir le bonheur au travail au-delà des compensations financières.

Premièrement, l’alignement entre les valeurs personnelles et les objectifs de l’entreprise est capital.

Quand les employés sentent que leur travail a un impact positif qui résonne avec leurs propres convictions, leur satisfaction au travail augmente considérablement.

Cela peut souvent surpasser l’importance de la rémunération dans leur évaluation globale du bonheur au travail.

Deuxièmement, le sentiment de compétence et d’autonomie est fondamental.

Les employés qui se sentent maîtres de leur travail et capables de relever les défis avec compétence vivent une plus grande satisfaction.

L’importance de la croissance personnelle et professionnelle ne peut être sous-estimée, car elle contribue directement au bien-être au travail.

Ensuite, les relations interpersonnelles au sein de l’entreprise jouent un rôle significatif.

Travailler dans un environnement où l’on se sent soutenu et apprécié par ses collègues et supérieurs peut augmenter le sentiment de bonheur au travail, indépendamment du salaire.

Ces relations fournissent un réseau de soutien essentiel qui aide à surmonter les périodes stressantes et augmente la résilience face aux défis professionnels.

Cependant, il est important de noter que pour certains, un salaire adéquat reste un prérequis pour le bonheur au travail.

Dans des secteurs où la précarité financière est fréquente, comme dans les arts ou chez les travailleurs indépendants, un revenu stable peut être le facteur le plus critique pour maintenir un niveau de bonheur et de sécurité suffisant.

En résumé, redéfinir le bonheur au travail nécessite une approche holistique qui prend en compte la rémunération, mais aussi de nombreux autres facteurs qui influencent notre bien-être.

Encourager un environnement de travail équilibré et bienveillant peut souvent contribuer davantage au bonheur des employés que de simples augmentations salariales…

Identifier sa passion et la transformer en carrière

🧡 Trouver sa passion et la transformer en une carrière florissante est souvent vu comme le Saint Graal du bien-être personnel et professionnel.

Cependant, le chemin pour y parvenir n’est pas toujours linéaire ni exempt d’obstacles…

Il exige une introspection profonde, une planification minutieuse et, parfois, le courage de prendre des risques calculés.

Dans cette deuxième partie, voyons comment vous pouvez découvrir ce qui vous passionne réellement et comment vous pouvez transformer cette passion en une activité rémunératrice.

Et puisqu’on y est, abordons également les défis potentiels que vous pourriez rencontrer, et comment les surmonter !

Reconnaître et cultiver sa passion

Identifier ce qui nous passionne vraiment est souvent plus difficile qu’il n’y paraît.

La passion est cette force qui vous donne de l’énergie, vous motive à surmonter les défis et vous rend heureux même quand les tâches à accomplir sont difficiles ou monotones.

Pour certains, cette passion peut être évidente dès l’enfance, mais pour d’autres, elle peut nécessiter une quête délibérée et soutenue.

La première étape pour identifier votre passion est d’analyser ce que vous aimez faire pendant votre temps libre, sans obligation ni pression.

Quelles sont les activités qui vous absorbent tellement que vous perdez la notion du temps ?

Cela pourrait être n’importe quoi, de la cuisine à l’écriture en passant par le bricolage ou l’étude des étoiles.

Notez ces activités et réfléchissez à ce qu’elles ont en commun.

Une fois que vous avez une idée de ce qui vous passionne, l’étape suivante consiste à cultiver activement cette passion.

Cela peut signifier prendre des cours, assister à des ateliers, lire des livres sur le sujet, ou même trouver un mentor.

Le développement de compétences liées à votre passion n’est pas seulement utile pour en faire une carrière ; il enrichit également votre vie et élargit votre réseau social avec des personnes partageant les mêmes intérêts.

Prenons le cas de Marc, un passionné de photographie.

Marc a commencé par prendre des photos lors de voyages familiaux et de sorties entre amis.

En reconnaissant que cette activité le rendait profondément heureux, il a décidé d’investir dans un meilleur équipement, de suivre des cours de photographie et de participer à des expositions.

Peu à peu, il a commencé à vendre ses photos en ligne et à des expositions d’art locales, pour transformer sa passion en une source de revenus secondaire.

Cependant, il est important de rester réaliste.

Votre passion doit non seulement vous enthousiasmer, mais aussi avoir un potentiel de marché si vous souhaitez en vivre !

Faire des recherches sur le marché, tester vos produits ou services et obtenir des retours de potentiels clients sont des étapes cruciales.

Vous devrez peut-être ajuster votre passion pour qu’elle réponde à un besoin du marché, sans pour autant perdre l’essence de ce qui la rend excitante pour vous.

Enfin, cultiver une passion demande du temps et de la patience.

Il est rare que quelqu’un transforme du jour au lendemain une passion en carrière lucrative (sauf si votre passion est l’ingénierie en cybersécurité ou autre secteur en plein boom…).

Préparez-vous à un parcours progressif, ponctué de succès et d’échecs, mais toujours orienté vers l’apprentissage et l’amélioration !

Le mythe de la vocation

Le concept de vocation – ou l’idée qu’il existe un seul métier pour lequel nous sommes prédestinés – est largement répandu dans notre culture.

Cependant, cette notion peut parfois être plus paralysante qu’inspirante…

S’accrocher à l’idée d’une unique vocation peut limiter notre exploration et notre développement dans d’autres domaines qui pourraient également nous procurer satisfaction et succès.

Il est essentiel de reconnaître que nos passions et intérêts peuvent évoluer avec le temps.

Ce que vous aimiez faire il y a dix ans peut être différent de ce qui vous passionne aujourd’hui. 

Plutôt que de chercher une unique vocation, envisagez une approche plus flexible et dynamique de votre bien-être professionnel, où plusieurs intérêts peuvent coexister et se compléter.

En outre, le mythe de la vocation peut souvent conduire à l’idéalisation de certaines carrières au détriment des réalités pratiques.

Par exemple, quelqu’un peut se sentir destiné à être un artiste, mais il pourrait se décourager face à la précarité financière souvent associée à cette voie.

Il est important d’équilibrer passion et pragmatisme en envisageant des moyens de soutenir financièrement votre passion par d’autres sources de revenus ou en adaptant votre passion pour qu’elle soit plus commercialement viable.

Prenons l’exemple de Laura, qui rêve de devenir développeuse de jeux vidéo.

Tout en poursuivant son rêve de création de jeux, elle travaille comme développeuse de logiciels dans une entreprise de technologie et utilise ses compétences en programmation pour assurer un revenu stable.

Cette approche lui permet de continuer à développer ses propres projets de jeux dans son temps libre sans la pression de devoir immédiatement en vivre.

De plus, il est important d’aborder la notion de vocation avec une ouverture d’esprit, en reconnaissant que chaque expérience de travail, même celles qui semblent éloignées de notre passion, peut enrichir notre parcours et développer des compétences transférables.

Enfin, aborder votre parcours professionnel avec curiosité et flexibilité peut vous ouvrir des portes inattendues et vous mener à des opportunités enrichissantes qui alignent plusieurs de vos passions et compétences.

Cela peut non seulement vous rendre plus adaptable sur le marché du travail, mais aussi augmenter votre satisfaction personnelle en vous permettant d’explorer différentes facettes de votre identité !

Les stratégies pratiques pour une reconversion réussie

💪 La reconversion professionnelle, surtout lorsqu’elle est motivée par la poursuite d’une passion, peut être à la fois exaltante et intimidante.

Avant de plonger dans ce processus, il faut disposer d’une stratégie claire pour maximiser vos chances de succès.

Cette troisième partie est dédiée à vous fournir des outils pratiques et des méthodes éprouvées pour une transition fluide et efficace vers votre nouvelle carrière.

On va aborder les aspects essentiels de la planification, de la gestion des risques et du networking, qui sont tous des piliers d’une reconversion réussie !

Équilibrer passion et pragmatisme

Lorsqu’on envisage de transformer une passion en profession, mieux vaut maintenir un équilibre entre l’enthousiasme pour cette passion… et une approche pragmatique de la carrière.

Ce subtil équilibre est nécessaire pour s’assurer que votre passion ne se transforme pas seulement en un passe-temps coûteux, mais en une entreprise viable et lucrative.

Premièrement, évaluez de manière réaliste le marché pour votre passion.

Est-ce que les gens sont prêts à payer pour le produit ou le service que vous envisagez de fournir ?

Quelle est la taille du marché et qui sont vos concurrents ?

Une analyse de marché détaillée peut vous aider à comprendre où vous positionner et à identifier les niches potentielles que vous pourriez exploiter.

Deuxièmement, établissez un plan d’affaires solide.

Au programme : inclure vos objectifs de revenus, une stratégie de marketing, un plan de financement, et une analyse des risques.

Un plan d’affaires bien conçu vous servira de feuille de route et vous aidera à rester concentré et organisé.

Il est également essentiel si vous avez besoin de financement externe, car il montrera aux investisseurs ou aux banques que vous êtes sérieux et avez une approche réfléchie.

Troisièmement, commencez petit et évoluez progressivement.

Après tout, vous n’avez peut-être pas besoin de quitter immédiatement votre emploi actuel pour plonger à plein temps dans votre nouvelle passion.

Commencez par y consacrer quelques heures par semaine pour tester vos idées et comprendre le marché.

Vous pourrez ainsi construire lentement mais sûrement une base solide pour votre entreprise sans compromettre immédiatement votre sécurité financière.

Quatrièmement, soyez prêt à apprendre et à vous adapter !

Même avec la meilleure préparation, le marché peut changer, ou vous pourriez découvrir de nouvelles opportunités qui nécessitent un ajustement de votre plan initial.

Restez ouvert aux feedbacks (ou "retours d’expérience" en bon français), prêt à apprendre de vos erreurs, et flexible dans votre approche.

Anticiper et surmonter les obstacles

Changer de carrière implique souvent de surmonter des obstacles significatifs.

Ces défis peuvent être de nature pratique, comme le manque de compétences nécessaires, ou émotionnelle, comme la peur de l’échec.

Voici comment vous pouvez anticiper et gérer efficacement ces obstacles pour assurer une transition réussie.

Premièrement, identifiez les compétences nécessaires pour réussir dans votre nouvelle carrière et évaluez honnêtement celles que vous possédez déjà et celles que vous devez développer.

Cela peut nécessiter de retourner à l’école, de suivre des cours en ligne, ou d’obtenir des certifications.

Investir dans votre éducation vous permettra non seulement d’acquérir des compétences mais aussi de renforcer votre crédibilité dans votre nouveau domaine.

Deuxièmement, préparez-vous mentalement aux défis.

La peur de l’échec est un obstacle majeur que beaucoup rencontrent.

Parlez à des personnes qui ont réussi leur reconversion pour comprendre les défis qu’elles ont rencontrés et comment elles les ont surmontés.

Cela peut vous fournir des stratégies pratiques et vous motiver à poursuivre malgré les difficultés !

Troisièmement, assurez-vous d’avoir un filet de sécurité financier : économies personnelles, aides de la ou du conjoint, allocations France Travail…

Cela peut signifier économiser suffisamment d’argent pour couvrir vos dépenses pendant plusieurs mois ou avoir un plan pour générer des revenus pendant votre transition.

Ce filet de sécurité vous donnera la tranquillité d’esprit nécessaire pour vous concentrer sur votre nouvelle carrière sans stress financier excessif.

Quatrièmement, utilisez votre réseau existant et développez-le pour inclure des contacts dans votre nouveau domaine.

Le networking peut ouvrir des portes, et idéalement conduire à des offres d’emploi !

N'hésitez pas à participer à des événements de l’industrie, à vous joindre à des groupes professionnels, et à vous engager activement sur les plateformes de réseautage professionnel comme LinkedIn.

Enfin, restez flexible et ouvert aux opportunités inattendues…

Votre chemin de reconversion peut prendre des tournants inattendus, mais chaque expérience, qu’elle soit réussie ou non, vous apportera des leçons précieuses – et j’en sais quelque chose.

Restez engagé, soyez patient, et maintenez une attitude positive tout au long de votre parcours de reconversion !

Démarrer votre reconversion professionnelle

 🙂  Décidé(e) à sauter le pas ?

Depuis des années, mon métier, c’est d’accompagner les professionnel(le)s de France et d’ailleurs à trouver ce pourquoi ils sont le plus fait.

Voici comment.

Un accompagnement professionnel pour un nouveau départ à tout âge

Dans un monde où la quête de sens au travail devient primordiale, mon accompagnement se distingue en mettant l’accent sur l’intégration de votre projet professionnel à un projet de vie global. Cette approche unique révèle pas à pas toutes les facettes de votre personnalité pour en extraire le plein potentiel.

Qu’est-ce qui rend le Bilan de Compétences Ikigai différent ?

J’ai développé un bilan exclusif : le Bilan de Compétences Ikigai. Qui répond aux objectifs du bilan tout en étant inspiré du concept de l’ikigai, une philosophie japonaise qui vise à trouver sa "raison d’être". Ma méthodologie vous guide de la découverte de votre véritable voie jusqu’à sa réalisation concrète. 

Ma méthode

  • Approche Ikigai : fondée sur les enseignements des chercheurs et psychologues japonais pour vous aider à trouver l’équilibre parfait, en analysant notamment : vos intérêts profonds, vos motivations intrinsèques, compétences acquises et talents naturels, vos besoins, vos valeurs authentiques, et bien plus encore...

  • Validation scientifique : chaque outil que je mets à votre disposition a été rigoureusement sélectionné pour son efficacité prouvée, vous assurant une expérience basée sur des méthodes éprouvées

Pour qui ?

Que vous soyez en début de carrière, en plein questionnement professionnel, ou à la recherche d’un renouveau à un âge plus avancé, ce programme est conçu pour s’adapter à tous les professionnels désireux de donner un sens profond à leur parcours professionnel.

À l’issue de cet accompagnement, intégralement finançable par votre Compte personnel de formation (CPF) si vous exercez dans le marché du travail français :

  1. vous saurez ce qui vous fait vibrer et vous donne de l’énergie pour déplacer des montagnes

  2. vous serez sûr(e) de vous et de vos choix de vie, comme jamais auparavant

  3. vous mettrez le doigt sur de nouvelles opportunités pour aligner vos revenus sur vos talents et aspirations

  4. vous vous sentirez à votre place grâce à un métier qui a du sens et dans lequel vous êtes acteur(rice) de votre vie

Votre accompagnement sur-mesure

À travers ce programme, c’est un accompagnement individualisé que je vous propose.

Et au préalable, je vous délivre des informations personnalisées gratuitement et sans aucun engagement de votre part.

Tous les détails de la formation pour trouver votre voie

Accompagnement personnel et suivi inclus


Cet article en résumé :

Résumé de l’article Comment bien gagner sa vie en faisant ce qu’on aime

Mes autres articles sur la reconversion professionnelle

🤓 Ma mission de psychopédagogue-formateur m’a amené à croiser de nombreux profils issus de métiers divers.

Ils m’ont inspiré plusieurs articles, dont voici quelques exemples dans lesquels vous vous retrouverez peut-être :

Evaluez cet article

Article mis à jour le : 04/05/2024

Cet article vous a plu ? Moi, c'est Julien Thomas.

Psychopédagogue et chercheur spécialisé dans l'orientation. J'ai été publié chez plusieurs Editeurs scientifiques comme Routledge ou Elsevier.

Mais au delà des diplômes, ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a d'unique chez vous qui cherchez votre véritable voie pour trouver et décrocher le job qui vous correspond le plus !

C'est sur ce principe fondateur que j'ai orienté ou reconverti avec succès 800+ personnes depuis 2008.
Pour y arriver, j'offre mon sens de l'écoute, une expertise reconnue de plusieurs années et des outils scientifiques.
  • Formateur d'adultes depuis 2006.
  • Conseiller en insertion professionnelle à partir de 2008.
  • Missions de recrutement de 2009 à 2014.
  • Réalisation d’un doctorat en psychologie de 2012-2016.
  • Entrepreneur à son compte depuis 2016.

Vous avez des questions sur votre parcours professionnel ? 

Je suis là pour vous apporter des réponses.

En découvrir plus à propos de Julien Thomas

D'autres ressources peuvent vous intéresser

Développer une activité complémentaire pour arrondir ses fins de mois : votre plan d’action
Trouver une idée de business pour se mettre à son compte
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}